Gouvernement libyen: L'UE sanctionne Kadhafi
Actualisé

Gouvernement libyenL'UE sanctionne Kadhafi

Les gouvernements de l'Union européenne ont adopté lundi un train de sanctions contre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et son gouvernement.

Les sanctions décidées par l'Union européenne contre Mouammar Kadhafi et son gouvernement comprennent notamment une interdiction de se rendre sur le territoire de l'UE et un embargo sur les livraisons d'armes.

Les Etats de l'UE ont aussi décidé de bloquer les avoirs de Kadhafi, de sa famille et de son gouvernement et d'interdire la vente de produits tels que les gaz lacrymogènes et le matériel anti-émeutes susceptibles d'être utilisés contre des manifestants.

La liste des personnes visées par les gels d'avoirs et les interdictions de voyager «est plus longue que celles des Nations unies», qui comportaient respectivement six et seize noms, a précisé un diplomate européen.

La décision, approuvée lors d'une réunion ministérielle à Bruxelles, a été avancée pour permettre son application la plus rapide possible. Les mesures devraient pouvoir entrer en vigueur dès lundi.

Kadhafi ne contrôle plus les gros champs pétroliers

Le régime de Mouammar Kadhafi ne contrôle plus les principaux champs de pétrole de Libye. Ceux-ci sont désormais entre les mains de l'insurrection, a indiqué le commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger.

«Nous avons tout lieu de penser que le gros des champs d'exploitation (de gaz et de pétrole) n'est plus entre les mains de Kadhafi, mais se trouve sous le contrôle de tribus et de forces provisoires qui ont repris le pouvoir», a-t-il expliqué devant la presse à Bruxelles.

Dans ces conditions, «nous avons décidé de ne pas imposer un blocus pour ne pas pénaliser les personnes qui ne seraient pas celles visées par des sanctions», a-t-il ajouté en marge d'une réunion des ministres européens de l'Energie.

En Libye, «la production (pétrolière) a subi un coup d'arrêt, mais les exploitations devraient reprendre», a-t-il précisé. «Les exportations de gaz et de pétrole de la Libye ne sont pas négligeables, mais elles ne sont pas énormes. Le gaz (libyen) représente moins de 3% du volume total du marché de l'UE et le pétrole moins de 10%», a souligné le commissaire.

«L'Union européenne a de toute manière des réserves appréciables de pétrole et les pays de l'OPEP, ainsi que d'autres producteurs, comme la Russie ont d'autre part la volonté de combler les goulets d'étranglement en augmentant leurs livraisons», a-t-il assuré.

La Libye, membre de l'Opep, est l'un des quatre principaux producteurs de pétrole d'Afrique. Selon l'Agence internationale de l'énergie, elle produit en temps normal 1,69 million de barils par jour et en exporte 1,49 million, en immense majorité (85%) vers l'Europe. L'Italie est son principal client dans l'UE en pétrole et gaz.

(ats)

Ton opinion