L'UE va décider de nouvelles sanctions contre Téhéran
Actualisé

L'UE va décider de nouvelles sanctions contre Téhéran

L'Union européenne (UE) va convenir de nouvelles sanctions contre l'Iran, a annoncé lundi le premier ministre britannique Gordon Brown.

Les Vingt-Sept veulent notamment geler des avoirs à l'étranger de la plus grande banque iranienne, Mehli, a-t-il déclaré.

«La Grande-Bretagne va aujourd'hui (lundi) appeler l'Europe, et l'Europe va en convenir, à prendre de nouvelles sanctions contre l'Iran. Nous allons aujourd'hui agir de façon à ce que les avoirs à l'étranger de la plus grande banque du pays, Melhi, soient gelés», a indiqué M. Brown.

Aucune option écartée

Le chef du gouvernement britannique s'exprimait lors d'une conférence de presse à Londres aux côtés du président américain George W. Bush. Ce dernier, qui achevait sa tournée européenne sur sol britannique, a répété qu'il n'écartait aucune option pour forcer l'Iran à suspendre son programme nucléaire controversé, tout en espérant régler cette crise par la diplomatie.

«Le monde libre a une obligation de travailler à l'unisson pour empêcher les Iraniens d'avoir l'expertise pour développer l'arme nucléaire», a déclaré M. Bush.

«Il est désormais temps de travailler ensemble pour y arriver», a déclaré le chef de la Maison Blanche, remerciant le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, la Chine et la Russie de s'unir afin de faire pression sur Téhéran «pour que nous puissions régler le problème par la voie diplomatique».

Arme atomique

L'annonce de M. Brown intervient alors que le diplomate en chef de l'UE, Javier Solana, a remis samedi à l'Iran une offre de coopération des grandes puissances afin que la République islamique suspende son enrichissement d'uranium. La communauté internationale soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l'arme atomique.

Téhéran avait néanmoins préalablement rejeté toute suspension de cet enrichissement, principale condition de l'offre présentée par M. Solana au nom du groupe des Six (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne).

(ats)

Ton opinion