L'UE va protéger les enfants des téléphones portables
Actualisé

L'UE va protéger les enfants des téléphones portables

Les grands opérateurs de téléphonie mobile ont signé mardi à Bruxelles un accord destiné à protéger les enfants utilisant un portable.

L'accord a notamment été signé par Orange, Bouygues Télécom, SFR, Vodafone, Deutsche Telekom et Telefonica. Ils s'engagent à élaborer d'ici février 2008 des codes d'autorégulation, notamment dans le domaine du contrôle de l'accès aux contenus pour adultes ou de la lutte contre les contenus illicites.

La commissaire européenne chargée des télécommunications et des médias, Viviane Reding, a salué une «avancée importante pour la protection des enfants». «Cela montre qu'une autorégulation responsable peut être efficace au niveau européen. La Commission suivra très attentivement la mise en oeuvre effective de l'accord d'aujourd'hui».

Selon Kaisu Karvala, présidente de GSM Europe, qui représente les opérateurs de téléphonie mobile, l'industrie se félicite de ces efforts pour protéger les enfants. «Les fournisseurs de mobile et de contenu, en collaboration avec des organisations non-gouvernementales et d'autres acteurs, ont déjà développé des codes de conduite nationaux dans un certain nombre d'Etats-membres. L'objectif de cette initiative est de soutenir le développement de cadres dans le reste de l'UE».

Si les opérateurs ne peuvent contrôler le contenu, a-t-elle poursuivi, ils peuvent proposer aux parents des filtres pour empêcher à leurs enfants d'avoir accès à des contenus dangereux. (ap)

Ton opinion