L'Undertown refait surface avec un nouveau projet impliquant des ados
Actualisé

L'Undertown refait surface avec un nouveau projet impliquant des ados

Le lieu devrait reprendre ses activités à plein dès septembre. Un projet est entre les mains de la Haute Ecole de travail social.

Des professeurs de cette école spécialisée dans le travail éducatif ont été mandatés par la commune pour le pilotage du renouveau de l'Undertown. Des jeunes de 16 à 25 ans seront chargés d'organiser des activités culturelles (concerts, ateliers, etc). Des stages pour jeunes en rupture sont également prévus.

Après une fermeture de six mois, l'Undertown a rouvert partiellement le 13 février dernier. «Nous voulions éviter une fermeture à long terme, c'est pourquoi nous avons préféré rouvrir en attendant la réalisation du nouveau projet», explique Jean-Marc Solai, secrétaire général de Meyrin.

Le lieu avait été fermé à cause d'un désaccord entre l'association Undertown, responsable des lieux, la commune et la Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle (FASE). «La première voulait se consacrer à une programmation de spectacles et de concerts pour les Genevois, les seconds à des activités socioculturelles et éducatives pour les jeunes Meyrinois, explique Claude Dupanloup, secrétaire général de la FASE. La commune et le canton ont donc décidé de couper les subventions à l'association.»

Suite à la visite de la Sécurité civile, la salle n'est pas autorisée à accueillir plus de 50 personnes. Une pétition pour sauver la salle a été déposée au Conseil municipal en juin 2005. Elle a été discutée hier.

Sabrine Gillièron

Ton opinion