Actualisé 21.07.2015 à 09:18

GenèveL'Uni laisse 130 aspirants profs sur le carreau

Par manque de places de stage, seul un tiers des étudiants inscrits pourront terminer leur formation d'enseignant cette année. Le système est à bout de souffle, reconnaît l'Etat.

Les années se suivent et se ressemblent pour les pensionnaires de l'Institut universitaire genevois de formation des enseignants (IUFE). A la rentrée, seuls 59 étudiants sur les 189 inscrits pourront effectuer leur seconde année de cursus, annonce la «Tribune de Genève». Les autres devront prendre leur mal en patience pendant au moins un an. La raison? Il est impératif de décrocher un stage pour prétendre entrer en 2e année. Or, ceux-ci manquent cruellement. Une situation qui perdure depuis plusieurs années. Certains patientent depuis déjà trois ans.

«Ce système est devenu fou», concède la conseillère d'Etat chargée de l'Instruction publique (DIP), Anne Emery-Torracinta. Malgré le numerus clausus introduit l'an passé, la situation ne s'est pas améliorée. «L'IUFE a trop formé sans tenir compte des besoins du terrain», avance la magistrate dans les colonnes du quotidien. Des restrictions budgétaires ont en effet réduit le nombre de places de stage disponibles.

Une vaste réflexion sur le système de formation a été lancée pour mettre sur pied une nouvelle structure en 2016. Un moratoire a été décrété: aucun élève ne pourra s'inscrire en première année pour la rentrée 2015. «Mais la tâche s'annonce plus compliquée que prévu», annonce Anne Emery-Torracinta.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!