Actualisé 19.01.2010 à 14:38

Haïti

L'Unicef met en garde contre les adoptions précipitées

Alors que plusieurs pays ouvrent grand leurs bras aux orphelins d'Haïti, l'Unicef a mis en garde mardi contre «toute précipitation» quant à l'adoption d'enfants haïtiens «en raison de la situation d'extrême confusion due à l'ampleur de la catastrophe».

«Toute précipitation pourrait être dommageable», a estimé Bénédicte Jeannerod, porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'Enfance (Unicef) en France, sur la chaîne France 3.

Elle a qualifié de «bonne nouvelle» la décision du gouvernement français d'accélérer les évacuations «pour les enfants dont les dossiers (d'adoption) étaient complets», mais a rappelé que «tous les orphelins ne sont pas adoptables et que tous ne sont pas nécessairement abandonnés».

Plusieurs pays, dont la France, les Etats-Unis, l'Espagne et la Belgique ont annoncé ces derniers jours une accélération des procédures d'adoption d'enfants haïtiens.

«Il faut voir si, parmi les enfants orphelins, certains peuvent être pris en charge par la famille élargie, comme cela peut souvent être le cas dans ce type de catastrophe», a-t-elle ajouté.

«Tout un travail est mené par l'Unicef et ses partenaires pour recenser ces enfants, voir s'ils ont perdu leurs parents, retrouver les familles. Il faut mener ce travail de réunification dans l'urgence, mais se garder de toute précipitation», a-t-elle rappelé.

«L'ampleur de la catastrophe et de ses conséquences pour l'ensemble des enfants impose aussi qu'en terme de priorité on concentre nos efforts sur la survie de tous les enfants qui vivent aujourd'hui dans les décombres», a-t-elle conclu.

Le comité des droits de l'enfant des Nations unies avait mis en garde lundi contre les enlèvements d'enfants sous couvert d'adoption en Haïti, se déclarant «alarmé» de la situation dans ce pays dont près de la moitié de la population est mineure. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!