L'Union européenne attend les résultats définitifs
Actualisé

L'Union européenne attend les résultats définitifs

L'Union européenne (UE) s'est montrée prudente lundi face à la réélection annoncée de Mikheïl Saakachvili à la présidence géorgienne.

Elle attend les résultats définitifs et invite Tbilissi à «s'attaquer aux défaillances» signalées par les observateurs de l'OSCE.

La Commission «attend les résultats finaux de ces élections» pour faire des commentaires, a indiqué une de ses porte-parole. «Il faut que la Géorgie s'attaque à ces défaillances, cela fait d'ailleurs partie de notre coopération (de la Commission) avec la Géorgie de l'assister dans son processus de réforme», a-t-elle souligné concernant les «lacunes» relevées par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Le diplomate en chef de l'UE Javier Solana est lui aussi resté prudent. Il a «félicité les Géorgiens pour le déroulement pacifique d'une élection vraiment concurrentielle». Mais il s'est gardé de nommer le vainqueur et a appelé à «terminer le plus vite possible le comptage des voix et à ce que toutes les allégations d'irrégularités soient vérifiées comme il se doit».

Critiques russes rejetées

Selon la commission électorale, Mikheïl Saakachvili a remporté dès le premier tour l'élection anticipée de samedi avec 52,8 % des voix, après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins, à l'exception de ceux de 43 bureaux de vote à l'étranger. Le principal rival du président sortant, Levan Gatchetchiladzé, qui a remporté 27 % des suffrages, conteste ces chiffres et réclame un second tour.

Les observateurs de l'OSCE ont par ailleurs rejeté lundi les accusations de Moscou selon lesquels leur rapport validant l'élection présidentielle en Géorgie était «superficiel». Les responsables russes «n'étaient pas sur place!», a lancé Alcee Hastings, membre du Congrès américain et chef de la mission d'observateurs, lors d'une conférence de presse à Helsinki.

«J'estime que leur absence était une erreur et j'ai dit au gouvernement géorgien qu'ils auraient dû être invités», a-t-il dit.

(ats)

Ton opinion