Indépendance de l'Ecosse: L'Union Jack pourrait voir son design disparaître
Actualisé

Indépendance de l'EcosseL'Union Jack pourrait voir son design disparaître

Si l'Ecosse choisit l'indépendance jeudi, le visage du Royaume-Uni en sera bouleversé. Mais peut-être aussi celui de son drapeau, qui est l'un des plus célèbres du monde.

Dessiné il y a plus de 200 ans, l'Union Jack combine les couleurs des trois saints patrons de l'Angleterre, l'Irlande et l'Ecosse. En cas d'indépendance écossaise, la croix blanche diagonale sur fond bleu pourrait donc sauter.

Il faudrait alors décider d'un nouveau design, de l'entrée ou non de la couleur verte et du dragon rouge du drapeau du Pays de Galles, qui en sont absents par exemple. Selon une enquête réalisée par le Flag Institute (FI), l'association britannique de vexillologie, 65% des personnes interrogées pensent que le drapeau devrait changer.

Mais la question la plus difficile sera de savoir que changer, avertit Graham Bartram, l'un de ses responsables. Car les opinions «sont très divergentes». «Nous n'avons prévu aucun plan à ce sujet», a affirmé un porte-parole de Downing Street, qui refuse d'évoquer une alternative.

Le Flag Institute a reçu nombre de propositions, parfois un peu farfelues. M. Bartram estime que le gouvernement «n'essaiera pas d'imposer quoi que ce soit» et laissera les gens décider, sans doute par vote. Mais il ne voit pas vraiment pourquoi changer: «C'est le drapeau le plus reconnaissable au monde. Pourquoi s'en séparer?»

Design vraiment unique

Cette bannière est en effet devenue plus qu'un drapeau, une marque de fabrique et presque une icône. L'Union Jack est décliné sur tous les supports imaginables, de la carte postale à la tasse de thé en passant par les vêtements ou les sacs.

Une célébrité que M. Bartram explique par «un design vraiment unique», reconnaissable entre tous. Mais aussi parce qu'elle est l'expression de la puissance passée de la marine britannique, «qui a emmené le drapeau partout», sur toutes les mers du globe.

L'Union Jack tiendrait d'ailleurs son surnom des petits drapeaux placés à l'avant des bateaux, jack signifiant petit, souligne-t-il.

Toutefois, selon des experts constitutionnels, si l'Ecosse devient indépendante mais garde la reine Elizabeth II pour chef d'Etat, comme l'ont promis les nationalistes, il ne sera sans doute pas nécessaire de changer le drapeau. Il représente davantage une union de couronnes que de nations. (ats)

L'indépendance serait mauvaise pour le whisky

L'indépendance de l'Ecosse serait négative à court terme pour le secteur hautement emblématique du whisky. Telles sont les conclusions d'une étude de la banque néerlandaise Rabobank, publiée à deux jours du référendum décisif sur la question. Le produit d'exportation le plus célèbre d'Ecosse - le deuxième en valeur après le pétrole - pourrait souffrir d'une limitation de l'accès aux marchés internationaux. En particulier vers l'Union européenne, qui compte pour 37% des exportations de Scotch. La question de l'adhésion du nouveau pays à l'UE en cas de «oui» au référendum de jeudi reste en effet épineuse. L'indépendance pourrait aussi peser sur le prix des matières premières utilisées pour confectionner le breuvage, note Rabobank. Sans la politique agricole commune (PAC) européenne, «il n'est pas certain que les fermiers écossais puissent produire assez d'orge», la céréale utilisée pour le malt.

Ton opinion