Actualisé 31.03.2017 à 13:37

Suisse

L'unique quotidien romanche sur la sellette

La Quotidiana, qui a fêté il y a deux semaines son 20e anniversaire, se trouve aujourd'hui menacé de disparaître.

Keystone/Archives

Le groupe de presse Somedia ne veut plus supporter longtemps les déficits de l'unique quotidien de Suisse en romanche La Quotidiana, dont le tirage diminue continuellement. Cette annonce provoque des inquiétudes dans les Grisons, où on cherche une solution pour sauver le journal.

La Quotidiana a fêté il y a deux semaines son 20e anniversaire et le journal se trouve aujourd'hui menacé de disparaître. Le groupe de presse Somedia, qui édite la Südostschweiz et le journal romanche, veut réduire ses charges.

Dans une lettre au gouvernement grison, le patron de Somedia Andrea Masüger et le fils de l'éditeur Silvio Lebrument demandent une aide financière supplémentaire de 300'000 francs par année pour continuer à éditer le quotidien romanche. Le canton des Grisons et la Confédération financent l'agence de presse romanche ANR qui fournit des textes à La Quotidiana.

Rédaction réduite en 2008

Ce n'est pas la première fois que La Quotidiana est sur la sellette. En 2008, l'éditeur Hanspeter Lebrument avait menacé de transformer le quotidien en hebdomadaire si les coûts ne pouvaient pas être réduits. L'éditeur avait alors obtenu un lien plus étroit entre ANR et le journal et avait ainsi pu réduire le nombre de rédacteurs du quotidien.

En 2010, Hanspeter Lebrument avait évoqué la possibilité de fermer deux quotidiens, le Bündner Tagblatt et La Quotidiana, si sa Radio Grischa n'obtenait pas de concession de la part de l'Office fédéral de la communication (OFCOM). L'éditeur avait finalement obtenu la concession souhaitée, au détriment de Radio Südost de Roger Schawinski.

Il n'existe pas beaucoup de solutions alternatives pour produire La Quotidiana dans les Grisons. La seule entreprise également en mesure d'imprimer le quotidien serait la société Gammeter à St-Moritz. La question lui a été posée, a indiqué à l'ats la directrice Martina Gammeter.

Pas d'avenir pour un quotidien

Elle va étudier toutes les options possibles et se dit prête à soutenir et développer le romanche. Martina Gammeter estime que la langue romanche imprimée a un avenir, mais pas sous la forme d'un quotidien complet. Elle-même imprime trois fois par semaine deux à trois pages en romanche qui paraissent sous le titre «La posta ladina» dans l'Engadiner Post.

La Lia Rumantscha, la faîtière des organisations de langue romanche, est aussi préoccupée par l'avenir de la presse romanche. Le porte-parole Andreas Gabriel ne voit guère d'alternative à Somedia pour La Quotidiana. Il paraît difficile de faire des affaires en imprimant ce quotidien qui ne compte plus que 4000 abonnés.

Lors de son lancement au début de 1997, La Quotidiana avait un tirage de 8000 exemplaires. Il y a dix ans, le quotidien ne tirait plus qu'à 5500 exemplaires. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!