Actualisé 15.03.2009 à 19:37

VirtuelL'univers «Second Life» refuse d'être enterré vivant

La société Linden Lab a répondu
à ses détracteurs qui font état d'un univers virtuel 3D en perdition.

«Il y a environ 70 000 utilisateurs connectés à «Second Life» à tout moment», a déclaré dans une interview le PDG de la firme, Mark King-don. Ce dernier entendait ainsi faire taire les rumeurs alarmistes concernant l'univers virtuel.

«Le nombre d'«utilisateurs actifs» de «Second Life» a augmenté de 25% depuis septembre 2008, a ajouté Mark Kingdon. Le temps passé et l'argent dépensé dans le monde virtuel ont crû dans des proportions similaires.» Les abonnés ont passé au total environ 41,5 millions d'heures dans «Second Life» en janvier, contre 28,3 millions d'heures pendant le même mois en 2008, selon des chiffres de Linden Lab.

On compte plus de 15 000 personnes qui vendent sur «Second Life» vêtements, objets d'art ou autres articles, les transactions dans ce monde virtuel représentant quotidiennement 1,3 million de dollars en moyenne.

«Nous verrons avec le temps, mais notre société est rentable et nous sommes en expansion», a poursuivi le PDG de Linden Lab. Des écoles continuent à utiliser le monde virtuel pour organiser des cours en ligne. Des entreprises dont les salariés sont répartis dans le monde recourent volontiers à «Second Life», considéré comme un forum bon marché pour organiser des réunions.

Depuis sa création en 1990, plus de 15 millions d'internautes auraient déjà «goûté» au moins une fois au monde virtuel.

(afp/laf)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!