Actualisé 12.10.2016 à 08:18

Genève

L'Université du bout du lac s'allie avec la Chine

L'alma mater a conclu un accord avec son homologue de Tsinghua, considérée comme le MIT de l'empire du milieu.

de
jef
Yves Flückiger, recteur de l'Université de Genève.

Yves Flückiger, recteur de l'Université de Genève.

photo: Keystone/Salvatore di Nolfi

Genève croit au développement durable et lorgne vers l'Asie. Pour explorer ce champ d'études, l'université du bout du lac a décidé de s'allier à celle de Tsinghua. Celle-ci est une sorte de MIT chinois, en référence au Massachusetts Institute of Technology, étalon mondial pour les sciences et la technologie. Cette collaboration révélée par la «Tribune de Genève», dont l'un des buts est de renforcer les passerelles entre la théorie et les applications concrètes, a débuté par une école d'été qui a réuni 40 étudiants: 15 suisses, 15 chinois et 10 issus de l'University College London.

La création d'un master en innovation, développement humain et durabilité, destiné à 60 étudiants, est maintenant prévue pour la rentrée 2017. Les jeunes gens sélectionnés étudieront un an à Genève et un an à Tsinghua.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!