Brésil: L'université réintègre la fille en minijupe
Actualisé

BrésilL'université réintègre la fille en minijupe

Une jeune étudiante de 20 ans expulsée de son université pour avoir porté une robe jugée trop courte a finalement été réintégrée par l'établissement lundi.

Geisy Arruda, étudiante en tourisme, va pouvoir reprendre le chemin des cours après la décision de l'université privée de Bandeirante de la réintégrer. Ce retour a été annoncé par le doyen de l'établissement dans un communiqué, sans préciser les raisons de ce revirement. La décision d'expulser la jeune femme avait entraîné de nombreuses réactions négatives.

Geisy Arruda avait fait les gros titres le mois dernier parce qu'elle avait eu besoin d'une escorte policière lorsqu'elle avait voulu aller en classe dans une robe ultra-courte. Elle était repartie revêtue d'un imperméable blanc emprunté à un professeur, sous une bordée d'insultes de ses camarades.

Une vidéo de l'incident a été postée sur YouTube et relayée par les réseaux télévisés brésiliens. Depuis, la jeune fille apparaît régulièrement à la télévision, où elle dit se battre pour retrouver une vie normale après cette humiliation. Avant l'annonce de sa réintégration, elle avait expliqué n'avoir jamais été prévenue par les responsables de l'université que sa tenue était trop courte. «Si un garde ou un professeur m'avait dit quelque chose, je serais humblement retournée chez moi et me serais changée», a-t-elle dit.

L'établissement s'était même offert une page de publicité dans la presse brésilienne pour dénoncer son attitude immorale.

L'expulsion de la jeune femme a suscité des plaintes du syndicat national étudiant, du ministre chargé de la condition féminine et une demande d'explication du ministère de l'Education. (ap)

Ton opinion