Tennis: L'USTA prête à retarder l'US Open, mais...
Actualisé

TennisL'USTA prête à retarder l'US Open, mais...

La Fédération américaine de tennis étudie toutes les options, «y compris la possibilité de reporter le tournoi». La Laver Cup, par contre, reste ferme.

L'US Open (ici une vue du Stade Arthur Ashe) sera-t-il également repoussé?

L'US Open (ici une vue du Stade Arthur Ashe) sera-t-il également repoussé?

AFP

Les organisateurs de l'US Open, quatrième et dernier tournoi du Grand Chelem de l'année, sont prêts à reporter leur épreuve, programmée cette année du 24 août au 13 septembre, en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, ont-ils indiqué mardi, après la reprogrammation de Roland-Garros à fin septembre.

«L'USTA (ndlr: la Fédération américaine de tennis) continue à travailler sur l'organisation de l'US Open 2020 et elle n'introduit pour l'instant aucun changement à son programme, ont indiqué les organisateurs du tournoi new-yorkais. Mais nous vivons une période sans précédent et nous sommes en train d'étudier toutes les options qui s'offrent à nous, y compris la possibilité de reporter le tournoi.»

Mais, dans ce qui ressemble à une critique des organisateurs de Roland-Garros - qui ont reporté le début de leur épreuve au 20 septembre, soit une semaine seulement après la fin théorique de l'US Open -, l'USTA a prévenu que «cette décision (du report potentiel) ne devait pas être prise unilatéralement».

«L'USTA prendrait uniquement cette décision après avoir consulté les autres tournois du Grand Chelem, l'ATP, la WTA, la Fédération internationale et nos autres partenaires, y compris la Laver Cup», a-t-elle insisté.

«Excusez-moi?»

La décision de la Fédération française de tennis (FFT), organisatrice du tournoi de Roland-Garros, justifiée par les répercussions de la pandémie de coronavirus et du confinement décidé en France depuis mardi sur des travaux de modernisation et d'agrandissement en cours, a été critiquée par des joueurs et des joueuses de premier plan, comme l'ancienne No 1 mondiale, la Japonaise Naomi Osaka.

La reprogrammation à l'automne du rendez-vous parisien va en effet conduire à un embouteillage et des allers-retours entre surfaces inédits dans le calendrier du tennis. Pas moins de dix tournois (5 ATP et 5 WTA) et la Laver Cup (match entre l'Europe et le Reste du monde chapeauté par Roger Federer) sont programmés au cours des deux semaines que s'est attribué Roland-Garros.

La Laver Cup reste ferme

Les organisateurs de la Laver Cup ont d'ailleurs réagi dans la nuit de mardi à mercredi, en publiant un communiqué dans lequel ils expliquent ne rien vouloir changer à leur programme: «Les dates (de Roland-Garros) chevauchent celles de la Laver Cup, pour laquelle tous les billets ont été vendus, et qui est programmée du 25 au 27 septembre 2020 au TD Garden de Boston. Cette annonce (de Roland-Garros) est une surprise pour nous et nos partenaires - Tennis Australia, l'USTA et l'ATP. Cela soulève de nombreuses questions et nous évaluons la situation. En l'état, nous voulons assurer à nos fans, sponsors, diffuseurs, membres du staff, volontaires, joueurs et à la merveilleuse ville de Boston que nous avons l'intention de faire se disputer la Laver Cup 2020 comme prévu.» Ce qui a le mérite d'être clair... et ce qui suppose le début d'un joli bras de fer!

Sport-Center/AFP

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion