Présidentielle américaine: La 2e partie de la vidéo de Romney choque aussi
Actualisé

Présidentielle américaineLa 2e partie de la vidéo de Romney choque aussi

Après avoir ironisé sur la mentalité de victimes des électeurs démocrates, le candidat républicain Mitt Romney n'est pas tendre avec les Palestiniens. Nouveau tollé.

Les propos du présidentiable Mitt Romney imputant aux Palestiniens la responsabilité de l'échec du processus de paix sont «inacceptables», a déclaré mardi le négociateur palestinien Saëb Erakat

Interrogé, un porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est lui refusé à tout commentaire. «Nous considérons ces déclarations comme absolument inacceptables», a répliqué M. Erakat à un commentaire de Mitt Romney selon lequel «les Palestiniens ne s'intéressent absolument pas» à la paix avec Israël.

«Personne n'a davantage intérêt à la paix que les Palestiniens parce que la paix pour le peuple palestinien et la direction palestinienne signifie la liberté et l'indépendance de l'occupation israélienne», a assuré le négociateur palestinien.

«Un problème sans solution»

Dans une vidéo filmée à son insu le 17 mai lors d'une séance de levée de fonds, et dont un extrait a été diffusé mardi, le candidat républicain explique qu'il n'interviendrait pas pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien bloqué depuis deux ans.

«Vous gérez les choses du mieux que vous pouvez. Vous espérez une certaine stabilité, mais vous reconnaissez que cela va rester un problème sans solution, et vous remettez le problème à plus tard en espérant qu'en fin de compte, d'une façon ou d'une autre, quelque chose va se produire et le résoudre», dit-il.

Depuis le début de sa campagne, M. Romney, un mormon, n'a cessé de donner des gages de loyauté et de soutien à Israël, pays qu'il a accusé le président Barack Obama d'avoir «laissé tomber».

Dans la vidéo révélée mardi, le candidat républicain affirme que «l'idée de faire pression sur les Israéliens pour qu'ils donnent quelque chose aux Palestiniens en échange de gestes (de ces derniers) est la pire idée du monde».

M. Romney s'était déjà attiré l'ire des Palestiniens lors de sa visite à Jérusalem fin juillet, dans le cadre d'une tournée à l'étranger marquée par une succession de couacs. (ats/afp)

Les enseignants grévistes reprendront le travail mercredi

Les enseignants des écoles publiques de Chicago (Illinois, nord), troisième plus grande communauté éducative des Etats-Unis et fief de Barack Obama, vont stopper leur mouvement de grève entamé il y a une dizaine de jours et reprendre le travail mercredi, selon la presse locale.

Les représentants des syndicats ont voté à 98% pour une reprise du travail, selon le «Chicago Sun-Times».

Cette grève, la première du genre depuis 25 ans, portait sur un nouveau système d'évaluation des enseignants basé sur les résultats des élèves qui pourrait, selon les syndicats, conduire au licenciement dans les deux ans de 30% des enseignants, soit environ 6000 personnes.

En cette période de campagne électorale, le mouvement a eu une résonance particulière à Chicago, le fief de Barack Obama, dont le maire est son ancien chef de cabinet à la Maison Blanche, Rahm Emanuel.

Ton opinion