Genève: La baisse d'impôts n'affectera pas le budget de la Ville
Actualisé

GenèveLa baisse d'impôts n'affectera pas le budget de la Ville

La baisse d'impôts que se sont votés les Genevois en septembre ne devrait pas avoir d'impact sur le budget 2010 de la Ville.

Grâce à de meilleures prévisions de rentrées fiscales sur les personnes physiques, les finances municipales devraient rester équilibrées.

L'Etat de Genève a revu à la hausse les estimations de rentrées d'impôts sur les personnes physiques, a annoncé mercredi la Ville de Genève. Les recettes de la municipalité devraient ainsi augmenter de plus de 50 millions de francs. Ce montant compensera la perte d'environ 40 millions de francs qu'entraînera pour la Ville la baisse d'impôts en 2010.

En tenant compte des nouvelles prévisions, le budget 2010 de la municipalité devrait afficher un excédent de revenus de 6,6 millions de francs. La baisse d'impôts, contre laquelle l'exécutif de la Ville s'était insurgé lors de la campagne de votation, ne pourrait donc être au final qu'une opération indolore pour la municipalité.

La Ville de Genève ne devrait pas être contrainte de couper dans les prestations, comme elle avait menacé de le faire avant le scrutin, ou procéder à une augmentation d'impôts. Reste que l'argent perdu à cause de la baisse d'impôts aurait pu être utilisé pour améliorer les prestations, notamment dans le parascolaire ou les crèches, a fait savoir le porte-parole du Département des finances de la Ville de Genève Cédric Waelti.

(ats)

Ton opinion