Covid-19 à Genève: «La balance est maintenant en faveur d’un allègement»
Publié

Covid-19 à Genève«La balance est maintenant en faveur d’un allègement»

Malgré la progression de la proportion du variant britannique dans les nouvelles infections, les autorités sanitaires genevoises estiment qu’un assouplissement des mesures est possible.

par
Maria Pineiro
Les commerces devront limiter l’affluence.
Rues-Basses, Genève

Les commerces devront limiter l’affluence.

Laurent Guiraud/Tamedia

À Genève, 80% des nouvelles infections au Covid-19 sont le fait du variant britannique. Une part en augmentation depuis le début de l’année qui n’a pas empêché le gouvernement cantonal de se positionner pour un allègement des mesures plus rapide que celui proposé par le Conseil fédéral, si la situation le permet. Répondant à la consultation fédérale quant au calendrier de déconfinement, Genève a annoncé dimanche avoir demandé à la Confédération de «réexaminer la situation sanitaire à la mi-mars, afin de se laisser la possibilité d’assouplir certaines mesures avant le 1er avril».

Éviter le pire

Une position qui tranche avec le discours tenu par les autorités sanitaires vendredi 12 février, soit à la veille des vacances scolaires. «Nous constatons que malgré des mesures liberticides très fortes en place depuis des semaines, le nombre de cas ne diminue pas», avait alors analysé la médecin cantonale, Aglaé Tardin. Adrien Bron, directeur général de la Santé, avait quant à lui relevé que le nombre de nouvelles infections était trois fois supérieur aux cas constatés mi-septembre, soit peu avant l’explosion de la deuxième vague. «Les mesures en place ont donc été bienvenues, avait-il souligné. Sans elles, la situation aurait été plus grave. Nous avons pu éviter le pire.»

Impact des mesures sur notre mode de vie

Pour Simon Regard, coordinateur et responsable de la cellule d’enquête d’entourage de la Direction générale de la santé, «les mesures collectives, conjuguées aux mesures de protection et à la stratégie TTIQ (tester, tracer, isoler et mettre en quarantaine), ont très probablement permis de stabiliser le nombre de nouvelles infections». Une stabilité, voire une légère baisse si l’on scrute les chiffres de la semaine dernière, se fait sentir à Genève. La situation «permet maintenant d’envisager un allégement des mesures collectives, juge Simon Regard. Cet allégement est rendu nécessaire par l’impact des mesures collectives sur notre mode de vie. La balance est maintenant en faveur d’un allégement tout en renforçant les mesures de protection et la stratégie TTIQ. Parallèlement, l’évolution épidémiologique est scrutée de très près. Le comportement de la population ces prochaines semaines sera une fois de plus déterminant.»

Déconfinement par étapes

Après avoir recueilli l’avis des cantons, le Conseil fédéral devrait prendre une décision mercredi. Pour l’heure, il projette de rouvrir tous les magasins dès le 1er mars tout en maintenant une limitation du nombre de clients. Les musées, les salles de lecture des bibliothèques, les espaces extérieurs des zoos, des jardins botaniques et des installations sportives et de loisirs pourront également accueillir du public. Les gestes barrières ainsi que le port du masque seront toujours obligatoires. Par ailleurs, si les regroupements dans le privé ne pourront toujours pas dépasser les cinq participants, dans l’espace public, les personnes pourront se réunir à 15. Les bars et restaurants resteront par contre portes closes encore quelques semaines. Les autorités fédérales prévoient un déconfinement par étapes mensuelles. De nouvelles ouvertures pourraient intervenir à partir du 1er avril.

Ton opinion

537 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Parmoulin à vent

23.02.2021, 19:05

comme d'habitude, pour le moment la balance du côté du gouvernement est en faveur de je cause toujours pour ne rien dire...

bonne soirée

23.02.2021, 17:07

De quoi vous vous plaignez, il fait beau, les parc sont ouverts, les bords du lac sont beaux, les montagnes sont magnifiques, profitez d'un bon apéro avec la famille ce soir et tout ira mieux et surtout attendez demain de voir ce que va annoncer le CF, il y aura certainement un consensus bien de chez nous et dès le 15 mars vous pourrez allez sur les terrasses de vos bistros, en respectant les geste barrières

didjé

23.02.2021, 17:06

Genève, ville de qualité très moyenne composée d'une population extra muros ou exogène. Sans identité aucune, donc : bof !