Université de Lausanne: La «Banane» va s'agrandir, les moutons vont rester
Publié

Université de LausanneLa «Banane» va s'agrandir, les moutons vont rester

Les travaux qui vont faire grandir la bibliothèque universitaire sont sur le point de démarrer. Les désagréments pour les étudiants seront limités.

par
Yannick Weber
La Banane, surnommée ainsi à cause de sa forme, sera à l'avenir bien plus spacieuse.

La Banane, surnommée ainsi à cause de sa forme, sera à l'avenir bien plus spacieuse.

FHV Architectes

Lundi dernier était sans doute la dernière rentrée universitaire lors de laquelle les étudiants ont retrouvé leur bibliothèque telle qu'ils la connaissent. Le chantier de son agrandissement, annoncé depuis des années, va pouvoir commencer. «La mise en place devrait débuter d'ici quelques semaines», confirme Julien Meillard, adjoint à la Direction Durabilité & Campus de l'Unil. Les travaux pourraient durer trois ans et permettront de faire passer la capacité d'accueil du principal site de la bibliothèque de 860 places actuellement à près de 2'000 à l'avenir, en construisant une forme d'excroissance à la Banane existante, côté nord.

Certains aménagements seront mis en place pour permettre de poursuivre l'exploitation du lieu pendant les travaux. Mais comment faire vivre ensemble les bruits inhérents à un chantier et le silence sacralisé d'une bibliothèque? Les nerfs des étudiants, mis à l'épreuve par la perspective des examens seront-ils poussés à bout par les travaux? «Le phasage du chantier est prévu pour concentrer les travaux plus bruyants durant les périodes de vacances académiques. Il y aura certainement quelques désagréments en semestre, mais le maximum sera fait pour assurer le calme durant les périodes de révisions et d'examens», rassure Julien Meillard.

Quant à la capacité d'accueil, ceux qui se battent dès l'aube, à l'approche de chaque session d'examen, pour réserver leur place de travail peuvent se rassurer. Des défections sont à attendre de la part des étudiants les plus intolérants au bruit. Et surtout, la capacité actuelle ne devrait même pas être réduite pendant le chantier. «Le principe est de construire d'abord les nouvelles surfaces avant de commencer les travaux dans les surfaces existantes. Pour le restaurant, il y aura probablement une légère diminution de capacité, mais cette phase du chantier sera programmée durant une période où l'affluence est réduite», précise Julien Meillard.

Le Grand Conseil avait voté en septembre dernier un crédit de 55 millions pour la réalisation de l'extension de la bibliothèque.

Immuables moutons

L'agrandissement de la bibliothèque se fera dans le champ où gambadent depuis des années les fameux moutons, élément devenu presque incontournable pour tout étudiant qui fréquente la Banane. Risquent-ils dès lors de disparaître? «Les moutons seront bien entendu encore présents sur le campus!» rassure Julien Meillard. Leur emplacement actuel, par contre, va effectivement être réduit. Les bêtes pourraient alors être déplacées dans le grand pré devant la bibliothèque, côté lac, ou sur le côté, entre la Banane et le bâtiment Unicentre.

Ton opinion