Actualisé 10.01.2012 à 18:22

BanqueLa Bank am Bellevue libre de ses mouvements

La Bank am Bellevue a de nouveau le droit d'acquérir de nouveaux clients dans la gestion de fortune et le conseil en placement. La FINMA a levé l'interdiction.

La décision s'applique avec effet immédiat, a indiqué mardi la Bank am Bellevue, en exprimant sa satisfaction. En mars, la FINMA avait sanctionné la banque privée pour les opérations menées autour de la société Sia Abrasives et sommé la Bank am Bellevue de remédier aux manquements constatés dans ses devoirs d'organisation et de garantie. La banque avait recouru contre la décision auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF), mais ce dernier avait confirmé en mai le refus de la FINMA.

Entre-temps, la Bank am Bellevue a «revu en profondeur et adapté ses structures, ses processus et ses mécanismes de contrôle», précise le communiqué. L'établissement ajoute que ces mesures ont été validées par une société de révision indépendante.

La FINMA reprochait à la Bank am Bellevue d'avoir aidé l'investisseur Giorgio Behr a étoffer secrètement sa participation dans Sia Abrasives, société thurgovienne spécialisée dans les produits et techniques de ponçage, acquise depuis par le groupe allemand Bosch.

La FINMA avait constaté que la banque avait acheté des actions nominatives au nom et pour le compte de ses clients, auprès desquels elle avait «parqué» ces titres afin de les revendre ultérieurement à Giorgio Behr. Entre fin mars et début avril 2008, ce dernier avait ainsi franchi de manière surprenante en quelques jours seulement les seuils des droits de vote dans sia Abrasives, faisant passer sa participation à plus de 20%.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!