La barre "romande" est placée très haut
Actualisé

La barre "romande" est placée très haut

L'Europe: telle est l'ambition partagée du FC Sion et de Neuchâtel Xamax.

Les présidents Constantin et Bernasconi n'ont pas peur de placer la barre très haut. Sur le papier, les deux formations romandes accusent, en effet, un certain déficit sur les meilleures formations du pays.

Alberto Bigon espère ainsi que les millions du transfert de Gelson Fernandes permettront à son président de compléter son effectif. Christian Constantin a, pour une fois, témoigné d'une certaine sagesse lors du mercato estival. Il n'a pas vraiment bouleversé le visage d'une équipe qui a pris, la saison dernière la troisième place du classement malgré le bal un peu fou de ses entraîneurs.

L'international colombien Dominguez, le Brésilien Beto et l'attaquant polonais Zakrzewski sont les trois nouvelles attractions de l'équipe. Mais le premier nommé sort de la Copa America. Combien de temps aura-t-il besoin pour son adapation ? Beto, quant à lui, reste sur une saison "blanche" à Benfica. Enfin, Zakrzewski, qui a déjà 26 ans, n'a encore jamais été international. Est-il le buteur espéré pour soulager Saborio à la pointe de l'attaque ?

Avec Julio Hernan Rossi, Neuchâtel Xamax croit tenir son buteur. Après une expérience mitigée à Nantes, le "goleador" argentin endossera une très grande resposabilité à La Maladière. L'équipe sera, en effet, grandement tributaire de son rendement. On se souvient qu'à Bâle, l'Argentin avait parfois réussi des performances exraordinaires. Personne n'a oublié, ainsi, son match face à l'Inter lors du tour préliminaire de la Ligue des Champions en 2004.

(si)

Ton opinion