Huit licenciements: La Basler Zeitung supprime 22 emplois

Actualisé

Huit licenciementsLa Basler Zeitung supprime 22 emplois

La Basler Zeitung supprime l'équivalent de 22,5 emplois à plein temps.

Huit employés seront licenciés, a indiqué jeudi le groupe de presse «Basler Zeitung Medien». Un plan social a été élaboré.

La crise économique et l'augmentation des coûts de production sont à l'origine des suppressions d'emplois qui se feront en grande partie par des retraites anticipées et des départs naturels.

La Basler Zeitung compte 436,3 emplois à plein temps, dont 300,8 dans la rédaction et l'édition. Il y a trois mois, le groupe a annoncé un recul de son bénéfice de 13,6 % à 7 millions de francs avec un chiffre d'affaires en légère hausse.

Réduire les coûts

C'est pourquoi le conseil d'administrationn a décidé d'élaborer un paquet de mesures pour réduire les coûts tout en préservant la qualité. Pour les lecteurs, le signe visible de ces mesures sera la suppression à fin février du supplément de l'édition du samedi.

La rédaction réagit avec «consternation» à la suppression de 22,5 emplois qui touche 25 employés. Onze personnes prendront une retraite anticipée, six partent volontairement et huit sont licenciés, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Des rédacteurs ont accepté de réduire leur temps de travail. Ils ont ainsi permis d'éviter deux licenciements supplémentaires, écrit la rédaction, qui estime que le plan social est «nettement moins bon» que lors de la dernière restructuration il y a cinq ans. (ats)

Ton opinion