Actualisé 19.12.2012 à 14:33

Dette grecque

La BCE accepte la dette en garantie

La BCE a annoncé qu'elle acceptait de nouveau que les banques déposent en garantie auprès d'elle des titres de dette émis par la Grèce, après le rapport de la troïka.

La BCE a pris cette décision, valable à partir du 21 décembre et «jusqu'à nouvel ordre», après «l'évaluation positive» par la troïka des créanciers publics d'Athènes (Union européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) de l'état d'avancement des réformes en Grèce.

Le 20 juillet, l'institut monétaire de Francfort avait arrêté temporairement d'accepter ces titres dans l'attente du rapport de la troïka.

Depuis cette date, les banques grecques n'avaient plus accès au guichet de la BCE et devaient se tourner vers leur banque centrale nationale pour obtenir des liquidités, dans le cadre du programme de mise à disposition de liquidités d'urgence (programme ELA), décidé au cas par cas.

Note relevée

Comme pour tous les titres que la BCE accepte en garantie en échange de ses prêts, les titres de dette émis par la Grèce feront l'objet d'une décote, dont le montant sera spécifié ultérieurement.

L'agence de notation financière Standard and Poor's a annoncé mardi avoir relevé de six crans la note de la Grèce, de «défaut sélectif» (SD) à «B-», accordant au pays sous assistance financière internationale son premier relèvement depuis le début de la crise en 2010. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!