Fraude: La BCV licencie un haut cadre pour délit d'initié
Actualisé

FraudeLa BCV licencie un haut cadre pour délit d'initié

La Banque cantonale vaudoise (BCV) a licencié le responsable de sa division gestion et crédit, Serge Meyer, pour délit d'initié.

Ce dernier a profité d'une information privilégiée obtenue dans le cadre de sa fonction pour effectuer à titre privé une opération de bourse.

Pris de remords, Serge Meyer a avoué sa faute à la direction générale de la banque, a indiqué la BCV vendredi dans un communiqué. L'établissement a décidé, face à cette situation, de se séparer de son collaboreuteur, malgré un «sincère repentir» et le fait que l'opération ait porté sur un faible montant.

Ni les activités de la banque ni ses clients n'ont été prétérités par cette opération, ajoute la BCV. L'établissement ne compte pas porter plainte contre son ancien collaborateur, a indiqué à l'ATS le porte-parole Christian Jacot-Descombes, qui parle d'un «véritable drame humain».

Une structure intérimaire a été mis en place afin de garantir la continuité de la bonne marche des affaires, ajoute la BCV dans son communiqué.

Ågé de 55 ans, Serge Meyer occupait la fonction de directeur général de la division gestion et crédit depuis le début de l'année. Il était entré en 2005 à la BCV en tant que chief credit officer.

Auparavant, il avait passé une longue partie de sa carrière à la SBS, puis à l'UBS. Il y a travaillé successivement à Zürich, Lausanne, New York, San Francisco, Genève et Bâle.

(ats)

Ton opinion