La BCV va transformer son siège en galerie marchande
Actualisé

La BCV va transformer son siège en galerie marchande

LAUSANNE. La banque
cantonale veut louer son
hall, à Saint François,
à des boutiques. Mu-
tisme de la direction.

«Alors ça, c'est un scoop!» Secrétaire général du Développement économique du commerce lausannois et des intérêts communs (DECLIC), Christian Masserey peine à croire l'information divulguée par «20 minutes». «Ce serait indiscutablement positif pour le centre-ville. Songez que depuis 1985, Lausanne a perdu 20% de postes commerciaux. Si ce projet devait voir le jour, il faudrait prendre garde à conserver un certain standing dans le choix des commerçants, vu la qualité du quartier.»

L'ouverture des Portes Saint.François dans l'ancien immeuble de l'UBS, en février prochain, dévoilera de nouveaux magasins et établissements de restauration. Le centre-ville lausannois semble être de nouveau attrayant. Cette tendance a-t-elle influencé la direction de la BCV pour décider de réaménager le vaste hall d'entrée de son siège historique à l'est de la place Saint- François? Après nous avoir confirmé, dans un premier temps, l'existence du projet en cours, la BCV s'est refusée à d'autres déclarations sur ce sujet. «Il est totalement prématuré d'en parler», tranche son conseiller économique, Paul Coudret. Il dément aussi qu'une prospection de futurs commerçants-locataires ait débuté. Pourtant, certains clients intéressants de la BCV reçoivent depuis une semaine un dépliant vantant la possibilité pour eux de louer un futur espace dévolu au commerce.

Frédéric Nejad

Ton opinion