Double meurtre à Loksbergen Halen: La Belgique découvre un nouveau tueur en série
Actualisé

Double meurtre à Loksbergen HalenLa Belgique découvre un nouveau tueur en série

Ronald Janssen, qui a froidement exécuté un couple dans la nuit du 1er au 2 janvier, est soupçonné d'avoir déjà tué par le passé.

par
phf

Ronald Janssen, instituteur de 39 ans est-il un tueur en série? Même si la justice belge n'en a pas encore la preuve formelle, elle en est convaincue à 90%, selon plusieurs média du Plat-Pays.

L'homme est déjà inculpé des meurtres de ses jeunes voisins, Kevin, 22 ans, et Shana, 18 ans. Les faits remontent à la nuit du 1er au 2 janvier à Loksbergen Halen (Bel). Contrarié par des querelles répétée, selon ses propres aveux, Ronald Janssen s'est rendu à leur domicile avec une arme et des produits inflammables.

Le tueur a forcé les jeunes fiancés à monter dans leur voiture. Ils ont parcouru 500 mètres avant de s'arrêter dans une rue isolée. Ronald Janssen fait alors descendre Kevin et l'abat froidement devant sa compagne. Le meurtrier tente ensuite de violer Shana dans la voiture. Mais la jeune fille se défend. Il lui tire deux balles, une dans le dos, l'autre dans la nuque, précise 7sur7.

Janssen a agi avec un sang-froid qui laisse les enquêteurs pantois: il place Kevin dans le coffre et prend la direction de l'autoroute avant de l'abandonner. Pour effacer ses traces, il met le feu au véhicule, où gisent les deux cadavres.

Jeudi après-midi, l'homme a tout avoué: «Ce Kevin me raillait depuis des mois. Il devait y passer», a expliqué Janssen, qui évoque des querelles de voisinage: «Il y avait toujours quelque chose. Des discussions en rue, ou bien il jetait des déchets au-dessus de la clôture de mon jardin, de nombreuses fois il a voulu m'écraser en voiture. Il m'a traité de 'sale porc' aussi. Maintenant, c'en était assez. J'ai craqué.»

Soupçonné d'autres meurtres

La justice ne s'est pas contentée de ces aveux. Elle soupçonne Janssen, qui souffrirait de graves troubles psychologiques, d'un troisième meurtre, selon les journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Il aurait aussi tenté d'approcher des mineures.

Le nom de l'instituteur apparaissait déjà dans l'affaire d'Annick Van Uytsel, 18 ans, retrouvée morte en avril 2007. Le dernier signal du téléphone portable de la jeunes fille a été émis à proximité du lieu où les corps de Shana et Kevin ont été retrouvés. Quelques mois plus tard, le vélo d'Annick Van Uytsel a été repéré devant un immeuble où Janssen louait un appartement.

A l'époque, un «profiler» avait mentionné le nom de Janssen, sans que ce dernier ne soit interrogé. Aujourd'hui, les enquêteurs sont convaincus «à 90%» qu'ils tiennent le meurtrier d'Annick.

Le Nieuwsblad va encore plus loin: le journal flamand établit un rapprochement avec un quatrième décès inexpliqué. Tamara Morris avait disparu le 17 mars 2006. Le corps de la jeune femme avait été retrouvé deux ans plus tard, à une vingtaine de kilomètres de Loksbergen Halen, où Kevin et Shana ont été tués.

Pour l'heure, la justice belge se refuse à tisser un lien entre cette quatrième victime et Ronald Janssen.

Ton opinion