Bâle: La belle Rangi ne veut pas encore de son Mekong
Publié

BâleLa belle Rangi ne veut pas encore de son Mekong

Une panthère des neiges femelle a fait la connaissance du mâle Mekong à son arrivée au zoo de Bâle. Mais le prétendant peine à conclure.

par
rmf
1 / 14
Rangi reste sur ses gardes.

Rangi reste sur ses gardes.

zoo Basel (torben Weber)
Mekong, lui, se montre intéressé.

Mekong, lui, se montre intéressé.

zoo Basel (torben Weber)
Il n'hésite pas à bomber le torse.

Il n'hésite pas à bomber le torse.

zoo Basel (torben Weber)

Rangi, une femelle âgée de 2 ans, est arrivée de France le 12 mars dernier au zoo de Bâle pour être rapidement présentée à Mekong, 2 ans également, un jeune mâle né dans le parc rhénan.

Ce ne fut pas vraiment le coup de foudre. Malgré l'intérêt de Mekong, Rangi est restée prudente et distante. A chaque tentative de rapprochement, le mâle ne rencontrait que feulements et grognements. Mekong, impressionné, partait alors se cacher. «Les premiers temps, c'est à peine si on voyait le bout de sa queue dépasser d'une rocher», rapporte le zoo.

La glace commence à se briser

Depuis, le climat entre les deux panthères semble s'être réchauffé. Rangi se présente de plus en souvent dans l'enclos extérieur et appelle Mekong, qui lui répond volontiers. Les soigneuses et soigneurs commencent aussi à gagner la confiance de la jeune femelle, qui s'approche timidement lorsqu'ils l'appellent. Rangi se montre aussi moins timide avec les visiteurs et ne craint plus de se prélasser nonchalamment dans l'enclos, même par forte affluence.

Un rapprochement fructueux

Le but de ce «mariage arrangé» est que les deux tourtereaux, qui ne sont encore que des adolescents, fassent en sorte de donner naissance à des petits. Car, à l'état sauvage, les panthères des neiges sont menacées d'extinction. On sait très peu de cette espèce, en raison de son mode de vie discret et reclus. 75% des dernières panthères des neiges vivent en Chine, en Inde, au Kirghizistan, en Mongolie et au Pakistan. Quelque 4000 à 6500 individus occupent un vaste territoire englobant les régions montagneuses d'Asie centrale (jusqu'à 4500 mètres d'altitude). Leur survie est surtout menacée par la pénurie de proies, chassées par les animaux d'élevage. Les panthères des neiges sont aussi abattues, car elles chassent le bétail.

Ton opinion