06.10.2020 à 21:34

France La betterave fait son miel au détriment des abeilles

La France a accepté le recours temporaire à des insecticides pourtant interdits. En Suisse, la question se pose aussi.

Les pollinisateurs sont vulnérables aux néonicotinoïdes. 

Les pollinisateurs sont vulnérables aux néonicotinoïdes.

iStock

«C’est un texte difficile, important, qui ne veut pas opposer économie et écologie, a plaidé hier le ministre français de l’Agriculture, Julien Denormandie. La question est celle de notre souveraineté.» L’Assemblée nationale a suivi le gouvernement et a accepté la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour sauver la filière betterave, alors même que tous les députés sont «contre» ces insecticides tueurs d’abeilles, interdits en 2018. La mesure est justifiée par la prolifération d’un puceron vert vecteur d’une jaunisse qui affaiblit les betteraves issues de semences non enrobées d’insecticide.

En Suisse aussi, cette maladie sévit particulièrement cette année, ce qui a provoqué des pertes de rendement de 30 à 50% pour les betteraves sucrières, selon la faîtière. Elle demande donc que Berne mette fin aux importations de sucre obtenu grâce à des produits phytosanitaires interdits en Suisse ou autorise, temporairement aussi, le traitement aux néonicotinoïdes, afin d’être sur «un pied d’égalité» avec les producteurs européens.

La démarche est soutenue par Prométerre (chambre d’agriculture vaudoise): «L’enjeu est la survie de toute la filière, résume son responsable de la communication, Grégoire Nappey. Une exception de trois ans nous paraît raisonnable afin d’avoir le temps de trouver des alternatives biologiques ou des variétés résistantes tout en prenant des mesures de protection des pollinisateurs.» Par exemple, en prenant l’engagement de ne pas planter de cultures à fleurs sur une parcelle qui a accueilli des betteraves une ou deux années plus tôt, afin que les abeilles ne soient pas exposées à d’éventuels résidus de néonicotinoïdes.

(reg/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
96 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Maya

08.10.2020 à 00:04

La terre est de toute façon condamnée (dans quelques milliards d'années!) par l'explosion du soleil...C'est a nous que reviens la responsabilité d'éradiquer l'espèce humaine pour qu'un autre règne prenne place! Pourvu qu' Einstein ait raison !!!

papa poule

07.10.2020 à 13:15

le sucre : plus gros killer de nos sociétés industrialisées. Merci les lobbys du sucre ! Pour les plus intéressés, renseignez-vous sur l'activité des lobbys sucriers américains depuis l'entre deux guerre, à ce jour ! Leurs mensonges ont transformé nos sociétés faisant de nos enfants des victimes consentantes...

asian hornet

07.10.2020 à 12:29

euh bin, il me semble que nous avons fait notre pars cette année pour sauver les abeilles, on a quand même détruit 2 nids de frelons asiatiques.