Allemagne - UNESCO: La bière au patrimoine de l'Humanité?

Actualisé

Allemagne - UNESCOLa bière au patrimoine de l'Humanité?

La bière allemande espère son inscription au patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO, comme la gastronomie française.

La bière allemande espère son inscription au patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO.

La bière allemande espère son inscription au patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO.

L'Institut allemand pour la pureté de la bière --qui compte dans ses rangs des brasseurs et des parlementaires-- a appelé le gouvernement à ratifier la Convention de l'Unesco de 2003 pour protéger le «patrimoine immatériel de l'Humanité» et y faire ensuite inscrire le décret allemand sur la pureté de la bière.

Selon ce décret, dont les origines remontent à 1516 en Bavière et qui a ensuite été repris dans tout l'Empire allemand au 19e siècle, la bière allemande ne peut être fabriquée qu'à partir de quatre ingrédients: l'eau, le houblon, le malt et la levure.

«La bière allemande est reconnue dans le monde entier», a constaté M. Hahn, qui rappelle qu'aucun conservateur ou colorant n'entre dans sa fabrication.

Et les bières allemandes sont extrêmement variées, même si seuls ces quatre éléments entrent dans sa composition, a-t-il ajouté. Environ 5.000 sortes de bières différentes sont produites dans les 1.327 brasseries allemandes --qui représentent 80% du total des brasseries en Europe--.

Sur les 96 millions d'hectolitres de bière produite l'an passé, seuls 15,8% ont été exportés, a indiqué M. Hahn. Le marché domestique a commencé à décliner avec le vieillissement de la population, forçant les brasseurs à trouver des débouchés à l'étranger.

«Cette distinction peut contribuer à soutenir les efforts d'exportation des brasseurs allemands», a jouté M. Hahn.

Depuis le 16 novembre 2010, le «repas gastronomique des Français» fait partie du patrimoine de l'Humanité de l'Unesco. Cet organe de l'Onu classe depuis une convention de 1972 les plus beaux sites du monde, mais elle a désormais également autorité pour protéger le «patrimoine immatériel de l'Humanité», aux termes d'une convention signée en 2003. (afp)

Ton opinion