Franc fort: La BNS intervient pour la troisième fois

Actualisé

Franc fortLa BNS intervient pour la troisième fois

La Banque nationale suisse (BNS) a réaffirmé mercredi sa détermination à lutter contre l'appréciation du franc, volonté clairement affichée depuis deux semaines.

Le président de la BNS, Philipp Hildebrand, a opté pour de nouvelles mesures.

Le président de la BNS, Philipp Hildebrand, a opté pour de nouvelles mesures.

La BNS accroît une nouvelle fois l'ampleur des liquidités injectées dans le circuit économique. L'institut d'émission a décidé de porter à 200 milliards de francs, contre 120 milliards, les avoirs en comptes de virement détenus par les banques chez lui.

«Le franc suisse reste toutefois extrêmement surévalué», a indiqué mercredi la BNS dans un bref communiqué. Du coup, l'institut d'émission dit avoir décidé de «relever une fois encore considérablement les liquidités sur le marché monétaire en francs».

La pratique vise à augmenter les pressions à la baisse sur les taux d'intérêt de ce marché dans le but de continuer d'affaiblir le franc, explique la banque centrale. Pour la troisième fois en deux semaines, la BNS veut donc voir s'accroître les avoirs en comptes de virement détenus par les banques chez elle.

Mercredi il y a deux semaines, ils atteignaient encore près de 30 milliards pour être relevés à 80 milliards. Il y a une semaine tout juste, la BNS les avait à nouveau augmentés pour les porter cette fois à 120 milliards.

L'institut d'émission monétaire répète par ailleurs être prêt à arrêter d'autres mesures si la situation venait à l'exiger. (ats)

Ton opinion