Selon Philipp Hildebrand: La BNS lutte toujours contre le franc fort
Actualisé

Selon Philipp HildebrandLa BNS lutte toujours contre le franc fort

Philipp Hildebrand, président de la Banque nationale suisse (BNS), a réitéré mardi sa volonté de lutter contre un franc fort.

Philipp Hildebrand, président de la Banque nationale suisse (BNS), veut lutter contre un franc fort.

Philipp Hildebrand, président de la Banque nationale suisse (BNS), veut lutter contre un franc fort.

La BNS ne permettra pas une appréciation «excessive» du franc, alors que la devise a atteint la semaine passée un niveau historique face à l'euro, a-t-il dit.

Philipp Hildebrand s'exprimait à l'issue de la conférence orchestrée par la BNS et le Fonds monétaire international (FMI) sur l'avenir du système monétaire mondial.

La conférence, qui réunissait les grands argentiers de la planète, s'est tenue à huis clos à l'hôtel Baur au Lac de Zurich. Elle s'articulait autour de quatre panels de discussion, dont un piloté par le financier George Soros.

(ats/afp)

Ton opinion