24.09.2020 à 10:02

EconomieLa BNS maintient sa politique monétaire inchangée

Le franc s’inscrivant toujours à un niveau élevé, la Banque nationale suisse a décidé de garder son taux directeur à -0,75%.

La BNS continue à approvisionner «généreusement» en liquidités le système bancaire dans le cadre de la facilité de refinancement BNS-Covid-19. (archives)

La BNS continue à approvisionner «généreusement» en liquidités le système bancaire dans le cadre de la facilité de refinancement BNS-Covid-19. (archives)

KEYSTONE

La Banque nationale suisse (BNS) a maintenu jeudi sa politique monétaire inchangée, gardant son taux directeur à -0,75%, et confirmant sa disposition à intervenir «de manière accrue» sur le marché des changes pour éviter une appréciation trop importante du franc.

«Comme le franc s’inscrit toujours à un niveau élevé, (la BNS) reste disposée à intervenir de manière accrue sur le marché des changes, en tenant compte de la situation pour l’ensemble des monnaies», a précisé l’institut d’émission helvétique dans un communiqué.

La BNS continue également à approvisionner «généreusement» en liquidités le système bancaire dans le cadre de la facilité de refinancement BNS-Covid-19 (FRC) et intervient «ponctuellement» sur le marché des pensions de titres.

Une BNS optimiste

La Banque nationale suisse a revu jeudi à la hausse ses prévisions pour le produit intérieur brut (PIB) et l’inflation en 2020. Le PIB est désormais attendu à -5%, contre -6% auparavant, tandis que l’inflation devrait s’inscrire à -0,6%, après -0,7% anticipé en juin. La nouvelle prévision d’inflation est plus élevée que celle de juin en raison de l’appréciation des cours de pétrole, explique dans un communiqué l’institut d’émission suisse. A plus long terme, les prévisions pour le renchérissement des prix restent plus ou moins inchangées. L’inflation devrait revenir tout juste dans la zone positive (+0,1%) en 2021 et continuer d’augmenter légèrement en 2022 (+0,2%). Lors des anticipations de juin, l’inflation de l’année prochaine était à -0,2% tandis que celle de 2022 était la même. Les incertitudes demeurent cependant élevées en raison de la pandémie de coronavirus.

(ats/nxp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!