Actualisé 17.01.2013 à 11:00

2012

La BNS s'attend à un bénéfice de 6 milliards

La Banque nationale suisse (BNS) pourra clôturer l'exercice 2012 avec un bénéfice d'environ 6 milliards de francs.

La Banque nationale suisse (BNS) prévoit de dégager un bénéfice de 6 milliards de francs en 2012. Le résultat consolidé sera plus élevé, grâce à l'apport du fonds de stabilisation, destiné à réaliser les actifs toxiques repris d'UBS en 2008.

En 2011, le bénéfice consolidé de la Banque nationale avait atteint 13,47 milliards de francs. La BNS publiera ses résultats détaillés le 7 mars. Les positions en monnaies étrangères ont contribué l'an dernier au résultat à hauteur de 4,7 milliards, a indiqué jeudi l'institut d'émission monétaire dans un communiqué succinct.

La BNS a aussi profité de la hausse du prix de l'or, qui a généré une plus-value de 1,4 milliard sur le stock. Un montant de 3,6 milliards de francs sera prélevé sur le bénéfice de la maison-mère et attribué à la provision pour réserves monétaires.

Les cantons et la Confédération recevront un milliard de francs en vertu de la convention en vigueur, réparti à hauteur de deux tiers pour les premiers et d'un tiers pour la seconde. Le bénéfice restant sera affecté à la réserve pour distributions futures, la portant à près de 5,3 milliards de francs.

Versement assuré

Le versement distribué à la Confédération et aux cantons ne s'effectue qu'à la condition que la réserve de la BNS pour distributions futures soit positive. Une révision à la hausse est prévue si la réserve retrouve un niveau supérieur à 10 milliards de francs.

La convention en vigueur avait été conclue en novembre 2011 entre la BNS et le Département fédéral des finances (DFF). Le montant se révèle nettement inférieur à celui fixé dans l'ancien accord, qui prévoyait une manne de 2,5 milliards de francs pour les collectivités publiques. La convention avait dû être renégociée en raison des pertes subies par la BNS.

Contacté par l'ats, le président de la Conférence des directeurs cantonaux des finances, le Soleurois Christian Wanner, a jugé tout à fait correct le versement de la BNS aux collectivités publiques. La réduction de la contribution de la Banque nationale avait été un coup dur à l'époque pour les cantons.

Affaiblissement du franc

La BNS a dévoilé ses résultats provisoires alors que le franc s'affaiblit depuis plusieurs jours face à l'euro. La monnaie unique européenne a franchi mardi la barre de 1,24 franc, un niveau plus atteint depuis décembre 2011.

Jeudi en fin de matinée, l'euro se situait à 1,2433 franc, soit nettement au-dessus du taux plancher de 1,20 instauré par la BNS en septembre 2011. L'euro a notamment bénéficié des déclarations optimistes du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi jeudi dernier.

Selon des chiffres provisoires publiés la semaine passée, les réserves en devises de la BNS se sont légèrement tassées en décembre 2012. Elles ont baissé de 207 millions de francs par rapport à novembre pour s'établir à 427,17 milliards.

Ces chiffres semblent confirmer la tendance à l'atténuation des efforts requis pour défendre le taux plancher. La Banque nationale avait auparavant dû intervenir massivement sur le marché des changes pour défendre la mesure, faisant gonfler son bilan. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!