Zurich: La Bourse débute la semaine dans le rouge
Actualisé

ZurichLa Bourse débute la semaine dans le rouge

Lundi à la clôture, l'indice vedette SMI perdait 0,74% à 8040,09 points.

Keystone/Archives/photo d'illustration

Clôture en légère hausse ce lundi sur le marché zurichois. Le SMI a réussi à se maintenir au-dessus des 8000 points, barre qu'il avait refranchie vendredi. Les investisseurs ont déjà les yeux braqués vers les Etats-Unis où la Réserve fédérale (Fed) se réunit mardi et mercredi et devrait, à l'issue de cette dernière séance de l'année, relever ses taux directeurs.

«La dernière question de l'année ne sera pas de savoir s'il y aura une hausse (des taux directeurs par la Fed), mais bien de savoir combien il y en aura en 2017», ont souligné les analystes de Mirabaud Securities. Les gouverneurs de la banque centrale américaine se réunissent à partir de mardi et annonceront leur décisions mercredi soir.

Au lendemain de la Fed, ce sera au tour de la Banque nationale suisse (BNS) de dévoiler son appréciation de la politique monétaire. Les économistes s'attendent au statu quo sur les taux.

Lonza lanterne rouge

A New York, Wall Street, les indices évoluaient sans tendance en début de séance, hésitant entre une forte hausse du pétrole après un accord sur la production et l'attentisme avant la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed). Vendredi, la Bourse de New York avait achevé une excellente semaine en signant de nouveaux records.

Le SLI a cédé 0,95% à 1281,02 points et l'indice élargi SPI 0,75% à 8761,89 points. Sur les trente valeurs vedettes, seul ABB n'a pas fini dans le rouge.

Le chimiste bâlois Lonza (-5,3%) a fini lanterne rouge. L'entreprise a confirmé son intérêt pour l'acquisition de l'américain Capsugel, mais n'a pas commenté le prix d'achat, estimé par des observateurs à 5 milliards de dollars. Les analystes ont assuré qu'une telle acquisition serait presque impossible pour Lonza sans une augmentation de capital.

Dans le camp des poids lourds défensifs, Novartis (-0,8%) a annoncé l'échec d'un traitement combiné en phase III contre la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge. Roche (-1,0%) et Nestlé (-03%) ont aussi cédé du terrain.

Valeurs bancaires en repli

Les autres gros perdants sont Swiss Re (-1,2%), malgré le fait que Barclays et Credit Suisse ont relevé l'objectif de cours. Sans information spécifique Credit Suisse a perdu 2,3%, UBS 1,4%, Sika et Schindler chacun 1,7%, Swatch 1,6% et Richemont 1,3%.

Zurich Insurance (-0,9%) n'a pas profité d'un accord sur l'acquisition de l'australien Cover-More et d'un relèvement d'objectif de cours par Barclays.

Actelion a perdu 0,2%. Les rumeurs de rachat de l'entreprise ont à nouveau été évoquées dans la presse dominicale. Les deux fondateurs de la société d'Allschwil seraient depuis longtemps déjà en contact avec Johnson&Johnson pour une éventuelle cession. Les discussions porteraient sur les concessions à faire pour garantir l'avenir de l'entreprise.

A contre-courant, ABB a gagné 1,1% après que deux instituts ont relevé leur recommandation. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion