Swiss exchange: La bourse s'ouvre aux négociants étrangers
Actualisé

Swiss exchangeLa bourse s'ouvre aux négociants étrangers

Le Conseil fédéral ouvre la porte aux négociants étrangers.

Les négociants étrangers qui travaillent pour leur propre compte pourront devenir membres d'une bourse suisse dès août. Ils devront remplir les mêmes conditions que leurs homologues helvétiques. Le Conseil fédéral a modifié mercredi l'ordonnance sur les bourses.

Les négociants professionnels pour compte propre ne sont plus surveillés par les autorités de l'UE mais admis sans restriction dans les bourses européennes. Jusqu'ici, ils ne pouvaient pas devenir membres d'une bourse suisse, faute de surveillance.

Cette situation entraîne un désavantage concurrentiel affectant la compétitivité de la place financière suisse, selon le gouvernement. Le Conseil fédéral a également décidé d'introduire en juillet un prospectus standardisé pour les fonds en valeurs mobilières et les autres fonds en placements traditionnels (Key Information Document - KID).

L'introduction du KID, prévu par une directive européenne, a pour objectif une meilleure protection des investisseurs. Les fonds existants bénéficieront d'un délai de transition de trois ans. Une modification de la loi sur les placements collectifs est en préparation.

(ats)

Ton opinion