Marchés financiers: La Bourse suisse a clôturé en hausse vendredi
Actualisé

Marchés financiersLa Bourse suisse a clôturé en hausse vendredi

Le SMI a bouclé dans le vert vendredi. Les autres bourses européennes terminent en ordre dispersé.

La Bourse suisse a cloturé en hausse vendredi. L'indice Swiss Market Index (SMI) a progressé de 0,36% à 5452,88 points, le Swiss Performance Index (SPI) de 0,49% à 4981,49 points, et le Swiss Leaders index (SLI) de 0,67% à 823,93 points.

Le marché a poursuivi le mouvement de reprise des derniers jours. Après de bonnes indications préalables américaines et asiatiques, les indices ont ouvert dans le vert et accentué leurs gains dans l'après-midi après des données américaines. Comme les indices perdaient un peu d'élan à Wall Street, les indices suisses ont aussi perdu de leur dynamique et ont clôturé nettement sous le plus haut du jour.

L'ambiance relativement bonne sur les marchés est liée notamment à l'annonce, jeudi par les principales banques centrales, de mesures pour assurer l'approvisionnement des banques en liquidités libellées en dollars américains. Les ministres des finances de la zone euro et des Etats-Unis se sont réunis en Pologne pour discuter de solutions communes à la crise de la dette. Certains y ont vu des signes encourageants.

Au SMI/SLI, les financières et les cycliques ont été recherchées. En tête du peloton se trouvent les grandes banques UBS ( 5,2%) et Credit Suisse (4,8%). UBS s'est relativement bien reprise après sa chute de plus de 10% jeudi dans le sillage de l'annonce d'une fraude de 2 milliards de dollars.

Tout le monde a été stupéfait par cette énorme perte dans la banque d'investissement. Divers analystes s'attendent désormais à un redimensionnement drastique de cette unité d'UBS. Des conséquences personnelles au niveau de la direction ne sont pas exclues, mais rien n'a bougé jusqu'ici. Les grandes agences de notation envisagent d'abaisser la note de la banque.

Les assurances ont également bien progressé: Swiss Re a gagné 2,2%, Swiss Life 1,7%, Bâloise 1,2% et ZFS 0,8%.

Dernier jour pour Lonza

Du côté des cycliques, Lonza a gagné 4,9%. Le groupe bâlois de sciences de la vie prévoit une cotation secondaire sur le segment principal de la bourse de Singapour. Une demande dans ce sens a été déposée et cette décision vient souligner l'engagement à long terme de Lonza dans cette région du monde. Le financement du rachat de l'américain Arch est en bonne voie et il n'est pas prévu d'augmentation de capital, a affirmé un porte-parole à AWP.

Lonza vivait ce vendredi son dernier jour au SMI. Lundi, le titre échange sa place avec Givaudan (-1,8%). Au SLI, le bon de participation Schindler (inchangé) remplacera la pétrolière Weatherford (-0,3%).

Holcim ( 2,1%) a aussi tiré son épingle du jeu. Le titre du cimentier a été soutenu par une étude de Credit Suisse qui a souligné les effets positifs de la baisse des coûts de l'énergie, de la présence importante du groupe dans les marchés émergents et de la plus grande stabilité du franc. Parmi les gagnants figurent aussi Sonova ( 2,8%), Kühne Nagel ( 2,2%) et Adecco ( 2,0%).

Les poids lourds Roche (-1,0%) et Nestlé (-0,5%) ont pesé sur l'indice. Novartis a gagné 0,4%. Swisscom a perdu 0,2%, ne réagissant pratiquement pas aux informations sur l'interruption des coopérations dans la mise en place de réseaux fibre optique.

Autres bourses

L'indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a achevé vendredi une semaine très agitée sur un repli de 0,65% à 14'547 points, avant les conclusions d'une réunion européenne sur la crise et dans l'attente d'une éventuelle dégradation de la note de l'Italie par Moody's.

L'indice est passé dans le rouge en toute fin de séance après avoir progressé durant toute la journée, porté par la décision des banques centrales d'approvisionner le secteur financier en dollars qui avait fait bondir la bourse milanaise de 3,56% jeudi.

La Bourse de Paris a terminé vendredi en baisse de 0,48%, pessimiste avant les conclusions d'une réunion entre les ministres des Finances européens sur la Grèce alors que l'Europe continue à se distinguer par ses atermoiements dans le dossier.

Le CAC 40 a cédé 14,54 points à 3031,08 points dans un volume d'échanges étoffé de 5,602 milliards d'euros. Le secteur bancaire a connu une séance très chahutée au terme de laquelle Société Générale s'est adjugée 3,44% à 18,96 euros mais où Crédit Agricole a chuté de 10,97% à 4,92 euros et BNP Paribas de 7,56% à 28,19 euros sur fond de rumeurs évoquant une dégradation de la note de l'Italie par l'agence Moody's.

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a terminé en hausse de 1,18% à 5573,51 points vendredi, signant une troisième séance consécutive de hausse qui lui permet d'afficher un gain de 7,39% sur la semaine.

La Bourse de Londres a terminé en hausse vendredi, l'indice Footsie-100 des principales valeurs gagnant 30,87 points, soit 0,58% par rapport à la clôture de jeudi, à 5368,41 points.

(ats)

Ton opinion