Actualisé 19.01.2015 à 17:27

Marchés

La Bourse suisse à nouveau dans le vert

Zurich a repris des couleurs lundi, après une fin de semaine catastrophique à la suite de l'abandon du taux plancher. Les principales places européennes ont aussi fini en hausse.

L'indice vedette SMI a terminé en hausse de 3,21% à 8'152,78 points. Il a ouvert dans le vert et même oscillé autour des 8200 points en cours de journée. Jeudi et vendredi, le SMI avait chuté à presque 7800 points, d'un niveau de 9200 points.

Le SLI a gagné 3,08% à 1182,55 points et le SPI 3,03% à 8040,96 points. Sur les trente blue chips, seul Kühne Nagel a fini dans le rouge.

Les spécialistes tablaient sur une reprise. Reste à déterminer son ampleur et sa durée. La suite dépendra aussi de l'évolution du cours de change du franc. Si les incertitudes ont diminué, elles subsisteront jusqu'à la séance de la BCE, jeudi, et jusqu'aux élections législatives en Grèce, dimanche prochain.

L'espoir de voir la Banque centrale européenne (BCE) lancer un programme de rachats massifs d'emprunts d'Etat pour contrer la faiblesse de l'inflation en zone euro et relancer l'économie a dopé le Dax de la Bourse de Francfort. Il a inscrit un nouveau plus haut historique.

Assurances suisses peu touchées

Julius Baer ( 5,9%) a clôturé en tête. Le titre de la banque privée zurichoise avait perdu plus de 20% entre jeudi et vendredi derniers. Il figurait parmi les plus gros perdants, après l'annonce de la BNS.

Dans un communiqué publié lundi matin, la banque a affirmé n'avoir dans l'ensemble pas essuyé de perte et avoir «bien maîtrisé» ces journées noires. L'institut analyse la situation en permanence et prendra rapidement des mesures pour maintenir la profitabilité du groupe.

Les autres financières comme Swiss Life, UBS (chacune 4,1%), Bâloise et Zurich (chacune 3,7%) ont aussi fini dans le haut du tableau. La décision de la Banque nationale suisse (BNS) aura des effets plutôt modérés sur les assurances helvétiques, selon des analystes. Les dividendes devraient être plus ou moins garantis.

Schindler prend l'ascenseur

Dans le camp des cycliques, Syngenta ( 4,7%), Aryzta ( 3,9%) et Lonza ( 3,6%) ont fait mieux que la moyenne. Ces titres avaient aussi été parmi ceux qui avaient le plus souffert de la décision de la BNS. Schindler a gagné 3,0% après l'annonce surprise de premiers chiffres pour 2014, avec un relèvement de prévision.

Novartis et Nestlé (chacun 3,5%) et Roche ( 2,5%), des titres qui avaient comparativement mieux résisté à la tempête déclenchée par la BNS jeudi et vendredi, ont tiré la Bourse suisse à la hausse.

Seul perdant du jour, Kühne Nagel a cédé 0,3%. Swisscom (0,4%) a terminé au même niveau que vendredi. L'action du géant bleu avait bien résisté à l'annonce de la BNS. Le groupe est surtout actif en Suisse et n'est donc que peu exposé aux variations du cours du franc. Le potentiel de rebond était par contre limité lundi, selon les courtiers.

Les Bourses européennes en hausse

La Bourse de Francfort a enchaîné lundi sur de nouveaux records, continuant d'être portée à des sommets par l'espoir d'une action de grande ampleur de la Banque centrale européenne (BCE). L'indice vedette Dax a rapidement effacé ses derniers records datant de seulement vendredi, en grimpant en séance jusqu'à presque 10'300 points, à 10'293,04 points exactement. A la clôture, l'indice a aussi signé un nouveau plus haut, à 10'242,35 points, représentant une progression de 0,73% par rapport à vendredi soir.

La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,54% lundi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant pris 35,26 points par rapport à la clôture de vendredi, à 6550,27 points.

La Bourse de Paris a terminé en hausse lundi ( 0,35%), pour la troisième séance consécutive, convaincue que la BCE va frapper fort lors de sa réunion de jeudi pour relancer l'économie de la zone euro. L'indice CAC 40 a pris 15,31 points à 4394,93 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 3,3 milliards d'euros. Vendredi, il avait gagné 1,31%. (ats/afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!