Marchés: La Bourse suisse clôture en hausse
Actualisé

MarchésLa Bourse suisse clôture en hausse

Après avoir gagné 0,31% la veille, Zurich a de nouveau terminé dans le vert jeudi. Les principales places européennes ont fait de même.

L'indice Swiss Market Index (SMI) de ses 20 valeurs vedettes a progressé de 0,52%, clôturant à 8465,66 points. Le SLI a gagné 0,57% à 1294,00 points et le SPI 0,49% à 8342,34 points. Sur les trente blue chips, 25 ont progressé et cinq reculé.

Les déclarations prudentes du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi ont pesé sur les marchés dans l'après-midi. Le SMI est monté par moments en matinée de 0,6%, avant de rester stable puis de remonter sur la fin.

Les volumes sont restés à nouveau plutôt moyens, a déclaré un courtier. Les investisseurs sont par ailleurs restés sur la réserve, en raison notamment de la crise en Ukraine.

La Banque d'Angleterre (BoE) ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) ont comme prévu maintenu leur politique des taux, le taux directeur restant au bas niveau de respectivement 0,5% et 0,25%. M. Draghi estime qu'il y a des risques de baisse pour la conjoncture ainsi que des risques géopolitiques. Il a déclaré vouloir utiliser des instruments non conventionnels pour lutter contre la faible inflation. Aux Etats-Unis, les données hebdomadaires d'allocation de chômage se sont révélées étonnamment faibles.

Swatch gros gagnant

Le plus gros gagnant est Swatch, qui a pris 1,8%. Le Tribunal administratif fédéral a levé des sanctions que la COMCO avait prononcées contre le groupe biennois. Richemont a gagné 1,6%.

Adecco ( 0,6%) a perdu une bonne partie de ses gains, qui s'étaient montés jusqu'à 3,4%. Le numéro un mondial du travail temporaire a encore progressé au premier trimestre, dans le sillage de la reprise conjoncturelle. Le groupe s'est dit confiant pour l'avenir. Le chiffre d'affaires et les bénéfices ont dépassé les attentes des analystes.

Transocean ( 0,2%) a vu ses gains s'effriter sur la fin, après que le titre a gagné jusqu'à 4,8%. Les résultats trimestriels ont largement dépassé les attentes des analystes tant pour le chiffre d'affaires que pour les bénéfices. Le groupe de forages pétroliers en haute mer a profité d'un taux plus élevé d'occupation et d'une meilleure efficacité de sa flotte de 78 navires et plateformes de forage.

Dans le camp des gagnants, on trouve aussi Clariant ( 1,3%), Holcim ( 1,1%) et Givaudan ( 1,2%). Geberit ( 1,3%) a cédé une partie de ses gains après avoir profité d'un relèvement de recommandation à «neutral» de «underperform» par Davy.

Hausse pour Credit Suisse

Aux bancaires, Credit Suisse a gagné 1,4%. On continue de spéculer autour de l'amende que la grande banque pourrait avoir à payer pour régler son conflit fiscal avec les USA. Julius Baer a pris 1,1% et UBS 0,3%.

Aux assurances, Zurich ( 1,2%) et Swiss Re ( 1,0%) ont progressé. Barclays a maintenu «equalweight» pour Swiss Re au lendemain des chiffres trimestriels et Vontobel a confirmé «buy».

Les deux poids lourds pharma Roche et Novartis ont gagné chacun 0,8%. Nestlé (-0,4%) fait en revanche partie des rares perdants du jour.

Swisscom (-0,5%) a été rétrogradé à «neutral» de «overweight» par HSBC au lendemain des chiffres trimestriels. La Deutsche Bank a confirmé «buy», estimant que le rendement du dividende reste meilleur qu'une obligation.

Kühne Nagel (-4,0%, ou -4,60 francs) était traitée hors dividende de 5,85 francs. Les courtiers estiment que l'on sous-estime le potentiel de croissance de l'action. SGS a perdu 0,7% et Sika 1,2%, sans information spécifique.

Sur le marché élargi, Aevis a perdu 0,1% après son chiffre d'affaires trimestriel, en forte hausse grâce aux acquisitions. Les actionnaires de Komax (-1,5%) ont rejeté mercredi en assemblée générale une proposition de supprimer la limite d'inscription au registre des actionnaires et des droits de vote à 5%. Pargesa (-2,3% ou -1,80 franc) était traitée hors dividende de 2,64 francs.

Les Bourses européennes en hausse

La Bourse de Londres a terminé jeudi en hausse de 0,63%, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant pris 42,81 points par rapport à la clôture de mercredi, à 6839,25 points.

La Bourse de Francfort a eu du grain à moudre jeudi, avec une salve de résultats d'entreprises et de déclarations de la BCE, et y a bien réagi, pour terminer en hausse.

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse jeudi, affichant un nouveau record en clôture depuis septembre 2008, dopée par l'espoir d'un geste de soutien de la Banque centrale européenne (BCE), qui pourrait intervenir dès le mois de juin.

L'indice CAC 40 a bondi de 60,8 points à 4507,24 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,9 milliards d'euros. Il touche ainsi un nouveau sommet depuis septembre 2008 et franchit le seuil symbolique des 4500 points, qu'il avait brièvement retrouvé la semaine dernière. La veille, il avait gagné 0,41%.

L'indice Dax des trente valeurs vedettes a fini sur une progression de 0,90% à 9607,40 points, et le MDax des valeurs moyennes a gagné 1,57% à 16'293,92 points.

Wall Street finit sans direction

Wall Street a terminé dans l'hésitation une séance majoritairement haussière, la frilosité l'emportant chez les investisseurs malgré un bon indicateur américain et des espoirs de relance monétaire en zone euro: le Dow Jones a gagné 0,20% mais le Nasdaq a cédé 0,40%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 32,43 points à 16'550,97 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, s'est replié de 16,18 points à 4054,50 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a cédé 0,14% ou 2,58 points, à 1875,63 points. (ats/afp)

Ton opinion