Actualisé 21.05.2012 à 22:12

MarchésLa Bourse suisse clôture en légère hausse

La Bourse suisse a terminé lundi sur une note plus ferme. Après une ouverture encore négative, le SMI est repassé dans le vert en début de matinée.

A la clôture, l'indice vedette SMI progressait de 0,29% à 5814,59 points. L'indice élargi SPI augmentait de 0,54% à 876,62 points.

Parmi les gagnants, on relève les valeurs du luxe, qui ont profité des espoirs liés à un éventuel assouplissement de la politique monétaire en Chine. Pourtant traitée hors dividende, l'action Swatch a gagné 0,8% et Richemont 2,9%. La semaine passée, Richemont avait déjà gagné 3,2% dans le sillage de ses bons chiffres annuels, seul gagnant de la semaine parmi les blue chips.

Dans le camp des gagnants, on retrouve aussi quelques valeurs qui avaient été passablement malmenées la semaine passée. ABB a gagné 1,2% après que Berenberg a confirmé une recommandation d'achat et après l'annonce d'une commande en Chine. L'action ABB note encore un bon 23% sous son plus haut de l'année après avoir testé son plus bas intermédiaire de novembre dernier.

Les autres gagnants sont Clariant (3,7%), Nobel Biocare (4,3%) et SGS (1,3%). Logitech (4,4%) a fait la meilleure performance du jour.

Financières aussi

Les financières ont également repris du terrain. Credit Suisse (0,4%) a annoncé dans l'après-midi que le fonds immobilier CS Euroreal serait liquidé. UBS a gagné 1,1% et Julius Bär 0,3%. Aux assurances, Bâloise a gagné 0,2%, Swiss Life 1,1%, Swiss Re 0,6% et Zurich 0,4%.

Novartis (-0,2%) a perdu du terrain. Vendredi, la FDA américaine a autorisé Perrigo à commercialiser un concurrent de Prevacid (brûlures d'estomac). Roche a gagné 0,3% et Nestlé a perdu 0,3%.

Lonza (-1,2% à 37,26 francs) a souffert des retombées de spéculations parues dans la presse du week-end et selon lesquelles le chimiste bâlois pourrait devoir procéder à une augmentation de capital. A 36,60 francs, l'action Lonza a marqué un plus bas historique la semaine passée. (ats/afp)

La Bourse de Francfort termine en hausse

La Bourse de Francfort a terminé en hausse lundi, l'indice phare Dax prenant 0,95% à 6331,04 points.

le FTSE-100 termine en hausse de 0,70%

La Bourse de Londres a terminé en hausse lundi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs gagnant 36,86 points, soit 0,70% par rapport à la clôture de vendredi, à 5304,48 points.

L'action Facebook en chute libre à son deuxième jour de cotation

L'action du réseau social sur internet Facebook plongeait lundi à New York, le scepticisme des investisseurs sur sa valorisation astronomique semblant l'emporter dès son deuxième jour de cotation.

Chutant d'environ 8% en-dessous de son prix d'introduction à l'ouverture de son deuxième jour de cotation, l'action Facebook a même plongé de 13,68% à 33,OO dollars au cours de la première demi-heure d'échanges avant d'effacer quelques pertes et de se stabiliser vers -10%.

A la différence de vendredi, où Facebook avait pu être influencé par la morosité ambiante, sa chute, lundi, représentait un vrai contraste par rapport au rebond perceptible sur tous les marchés américains.

Cette contre-performance dès l'ouverture du titre «FB» illustrait pour beaucoup le scepticisme persistant des investisseurs quant à la solidité de Facebook, un temps occulté par l'énorme engouement du public pour les débuts en Bourse du site aux 900 millions d'utilisateurs dirigé par son jeune PDG, Mark Zuckerberg, 28 ans.

Alors qu'il y a quelques jours, certains analystes estimaient que Facebook et ses banquiers, au premier rang desquels Morgan Stanley, auraient pu fixer un prix supérieur à la fourchette de prix annoncée, de 28 à 35 dollars, beaucoup finissaient par trouver que les 38 dollars retenus étaient peut-être excessifs.

«Quelqu'un s'est trompé en fixant le prix, cette bourde signifie que le prix de l'action a été fixé trop haut», relevait l'analyste Douglas McIntyre sur le site spécialisé «247WallSt.com».

Wall Street finit en nette hausse

La Bourse de New York a nettement rebondi lundi, emmenée par les valeurs technologiques en dépit du plongeon du champion des réseaux sociaux Facebook, dans un climat plus optimiste sur le front macroéconomique: le Dow Jones a pris 1,09% et le Nasdaq 2,46%.

Selon les chiffres provisoires à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 135,10 points à 12'504,48, et le Nasdaq, à dominante technologique, 68,42 points à 2847,21 points.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!