Actualisé

Crise sur les marchésLa Bourse suisse dans le rouge

La Bourse suisse a terminé juste dans le rouge mardi. L'indice principal Swiss Market Index (SMI) a baissé de 0,09% à 6174,89 points.

La Bourse suisse a fini sur une note proche de l'équilibre. Après avoir plutôt gagné un peu de terrain en matinée, la tendance s'est inversée dans l'après-midi. Après deux séances faibles, les marchés ont tenté de se stabiliser.

En début de matinée, une éclaircie est venue des données conjoncturelles chinoises: l'industrie y a vu son mouvement baissier ralentir en juillet, ce qui a soutenu les cours.

En revanche, l'annonce, lundi soir par Moody's, de la décision de baisser à «négative» la perspective du triple A de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg a jeté un froid. Et dans l'après-midi, les rendements des emprunts italiens ont augmenté, ce qui a pesé.

Swatch Group en vue

En Suisse, Swatch Group ( 2,3%) a retenu l'attention: le groupe horloger biennois a largement dépassé les attentes des analystes, du moins celles qui étaient disponibles. Le titre a terminé sous son plus haut du jour. Les analystes ont souligné la qualité des résultats, mais certains se montrent prudents pour ce qui est de l'évolution future. Dans son sillage, Richemont a gagné 1,2%.

Les cycliques ont eu les faveurs des investisseurs, à l'image de Clariant ( 1,6%), Kühne Nagel ( 1,2%), Schindler ( 1,1%) et ABB ( 0,9%). Actelion ( 0,8%) a aussi progressé, qui avait publié jeudi dernier des chiffres semestriels bien accueillis.

Les poids lourds pharma Roche (-0,3%) et Novartis ( 0,2%) ont évolué inégalement. La veille déjà, Novartis avait fait mieux que Roche. Nestlé a perdu 0,3%.

Bancaires inégales

Les valeurs bancaires ont aussi évolué inégalement: UBS ( 0,8% à 9,87 francs) a gagné un peu de terrain au lendemain d'un net recul qui avait vu l'action repasser sous les 10 francs.

Credit Suisse a perdu 1,3% à 16,20 francs. Les titres notent maintenant sous le niveau de 16,29 francs déterminé la semaine dernière pour la conversion de l'emprunt convertible obligatoire et à un niveau qui n'avait plus été vu depuis 1992. Julius Baer a perdu un petit 0,1% au lendemain de ses bons chiffres semestriels.

En queue de peloton des valeurs vedettes, Lonza a perdu 1,7% à la veille de ses chiffres semestriels. Zurich Insurance a perdu 1,6% après une réduction d'objectif de cours par Credit Suisse.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!