Actualisé 24.03.2015 à 17:15

Marchés

La Bourse suisse en baisse

Zurich a terminé dans le rouge mardi, tout comme Londres. Paris, en revanche, a fini à son plus haut depuis mai 2008. Francfort a également fermé en nette hausse.

La Bourse suisse a nettement reculé mardi, tout en terminant en dessus des plus bas du jour. Au niveau élevé actuel et, à cause aussi du franc fort, les investisseurs ont été tentés de prendre leurs bénéfices. Les incertitudes autour de la crise de la dette grecque ont entraîné une fuite vers le franc.

Le gouvernement grec doit présenter d'ici à lundi prochain un paquet de réformes avec des changements structurels plutôt que des mesures d'économies, a-t-on appris de source proche du gouvernement. Ces réformes sont la condition au versement de l'aide de plusieurs milliards d'euro dans le cadre du programme de sauvetage du pays.

Sur le front des devises, l'euro a baissé par moments à 1,0422, son plus bas depuis plus de six semaines. La question grecque et les craintes de «Grexit» (sortie de la Grèce de la zone euro) ont incité les investisseurs à se débarrasser de leurs euros et cela a fait monter la demande de francs.

En l'espace d'une journée, le franc s'est renforcé de près de 1 centime tant face à l'euro que face au dollar. Au moment de la clôture, la parité euro/franc et dollar/franc était respectivement à 1,0466 et 0,9586.

Le SMI a fini en baisse de 0,78% à 9292,68 points. Le SLI a cédé 0,66% à 1383,41 points et le SPI 0,68% à 9294,27 points. Sur les trente blue chips, 21 ont reculé, huit avancé et UBS est resté inchangé.

Poids lourds en recul

Les reculs de Nestlé et Novartis (chacun -1,1%) et Roche (-0,9%) ont fortement pesé sur le SMI. Les plus gros perdants du jour sont Transocean (-3,8%) et Sika (-3,3%). Ce dernier a abandonné une partie des gains de 4,7% de la veille, alors que Transocean n'a pas profité longtemps des effets positifs d'une étude sectorielle de JPMorgan qui avait fait monter le titre de 2,4% lundi.

Les autres perdants sont Aryzta et Syngenta (chacun -2,4%). Le premier a perdu du terrain sans information spécifique, alors que le second a probablement souffert d'informations sur Monsanto selon lesquelles un des produits du groupe américain serait soupçonné d'être cancérogène. Actelion (-1,5%), SGS (-1,2%) et Givaudan (-1,1%) ont aussi nettement fléchi.

Parmi les gagnants, on trouve Adecco ( 0,6% et Swisscom ( 0,5%). Adecco profite de l'optimisme croissant sur la reprise en Europe et, notamment sur son important marché français. Le géant bleu a reçu le feu vert de la COMCO pour le rachat de la plateforme search.ch à Tamedia et sa fusion avec sa propre plateforme local.ch.

Pour la marche des affaires et l'évolution du cours de l'action Swisscom, cette opération n'a pas grande importante. Elle l'est plus pour Tamedia, dont le titre a gagné 2,7% sur le marché élargi.

Aux assurances, Swiss Re ( 0,4%), Zurich ( 0,3%) et Bâloise ( 0,1%) ont toutes progressé. Bâloise sera le dernier blue chip à publier ses résultats 2014, jeudi. Sonova a gagné 0,3%, mais perd 5,5% environ depuis le début de l'année.

Sur le marché élargi, Komax a gagné 2,4% après ses chiffres, BVZ Holding 0,6% et Vetropack 0,55. En revanche, les chiffres d'Emmi (-3,2%), de Partners Group (-1,8%) et Charles Vögele (-4,0%) n'ont en revanche pas soulevé l'enthousiasme.

Londres en baisse, Paris en verve, Francfort en hausse

La Bourse de Londres a terminé mardi en baisse de 0,26%, à cause d'un recul des valeurs minières plombées par l'annonce de la contraction de l'activité manufacturière chinoise. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a diminué de 17,99 points pour terminer à 7019,68 points.

La Bourse de Paris est nettement repartie de l'avant mardi et a terminé au plus haut depuis mai 2008 ( 0,67%), saluant des indicateurs économiques encourageants aux Etats-Unis et en zone euro. L'indice CAC 40 a pris 33,76 points à 5088,28 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,6 milliards d'euros. La veille, il avait perdu 0,65%.

La Bourse de Francfort a fermé en nette hausse mardi, malgré la forte baisse de l'action Lufthansa, après le crash en France d'un avion de sa filiale Germanwings avec 150 passagers à son bord. Après s'être replié lundi, l'indice vedette Dax a regagné 0,92% pour finir à 12'005,69 points. L'indice des valeurs moyennes MDax a lui aussi été bien orienté, avançant de 0,73% à 20'834,02 points. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!