Actualisé 03.12.2014 à 17:17

Marchés

La Bourse suisse en surplace

Zurich a une nouvelle fois terminé à l'équilibre mardi. Francfort a reculé, tandis que Londres et Paris ont gagné du terrain.

A la clôture, l'indice vedette SMI a perdu 0,08% à 9138,56 points. Après avoir frôlé les 9200 points en milieu de matinée et touché un plus haut annuel, le Swiss Market Index (SMI), regroupant les vingt principales cotations, a rendu ses gains. Le Swiss Leader Index (SLI) a pris 0,08%, à 1350,42 points et le Swiss Performance Index (SPI) s'est effrité de 0,06%, à 8979,13 points.

Sur les 30 principales valeurs - les blue chips - dix-sept ont terminé dans le vert, onze dans le rouge et deux inchangées.

Les intervenants étaient déjà tournés vers la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) prévue jeudi, selon des observateurs. Ils en espèrent un élargissement du programme de rachats d'actifs étendu aux dettes souveraines.

Financières recherchées

Aryzta (-0,5%) a publié ce matin un chiffre d'affaires trimestriel 2014/2015 assez conforme aux attentes des analystes. Ceux-ci sont optimistes quant aux nouveaux objectifs et à la croissance organique en Europe.

Les financières ont été recherchées, à commencer par Credit Suisse ( 1,0%). Julius Baer et UBS ( 0,8% chacune) ont également été bien orientées. Les assureurs se sont également mis en évidence, Swiss Re ( 0,8%) et Swiss Life ( 0,3) ont fait mieux que Zurich ( 0,2%).

Les cycliques Schindler ( 1,1%), Kühne Nagel ( 0,8%) et Givaudan ( 0,4%) ont aussi mieux évolué que la moyenne.

Peu de soutien des poids lourds

Les poids lourds Roche ( 0,2%) et Nestlé (inchangé) n'ont que peu soutenu les indices, alors que Novartis a reculé de 1%. Mais le titre a pris 30% depuis le début de l'année.

Swisscom ( 0,5%) attend beaucoup du lancement, aujourd'hui, de son nouveau forfait vidéo «Teleclub», et compte bien concurrencer l'américain Netflix.

Transocean ( 0,2%) s'est un peu redressé, après avoir subi des pertes abyssales ces derniers temps.

Swatch (-0,3%) et Richemont (-0,06%) étaient dans le camp des perdants, de même que Syngenta (-1,4%), lanterne rouge du SMI.

AFG bondit

Sur le marché élargi SPI, Meyer Burger (5%) a affiché sa quatrième séance consécutive de baisse. Un avertissement sur bénéfice de son concurrent allemand SMA Solar pourrait expliquer ce mouvement, alors que le groupe envisage de lourdes pertes.

A l'opposé, VP Bank ( 7,6%) s'est envolée, dopée par un projet de rachat de Centrum Bank, dont le prix est jugé intéressant par les analystes.

Mais AFG ( 17,9%) a fait encore beaucoup mieux, après la prise de pouvoir de l'industriel Michael Pieper, qui est désormais l'actionnaire principal.

Francfort en baisse, Londres et Paris en hausse

La Bourse de Francfort a cédé du terrain mardi soir, au terme d'une séance peu fournie en nouvelles économiques d'importance, ménageant ses forces avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), la dernière de l'année, jeudi. Au terme de journée, l'indice Dax des trente valeurs vedettes a cédé 0,30% à 9934,08 points, sans parvenir à se maintenir au dessus du seuil des 10'000 points, refranchi pour la première fois depuis juillet en matinée. Le MDax des valeurs moyennes a lui terminé autour du point d'équilibre ( 0,07% à 17.016,07 points).

La Bourse de Londres a terminé en nette hausse de 1,29% mardi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant pris 85,73 points par rapport à la clôture de lundi, à 6.742,1 points.

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse mardi ( 0,25%), suivant de près l'évolution du prix du pétrole tout en restant prudente à deux jours d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE). L'indice CAC 40 a pris 10,97 points à 4388,30 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 3,0 milliards d'euros. La veille, il avait perdu 0,29%. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!