Actualisé 06.08.2012 à 20:00

MarchésLa Bourse suisse en très légère hausse

La Bourse suisse a terminé sur de légers gains lundi. L'indice Swiss Market Index (SMI) de ses valeurs vedettes a terminé en hausse minime de 0,02% à 6463,01 points.

Dès le début de la séance, les poids lourds défensifs ont freiné le marché, le tirant même dans le rouge, avant que la situation ne se détende. Le SLI a gagné plus nettement 0,55% à 956,33 points et le SPI a progressé de 0,17% à 5972,98 points.

L'ambiance a été soutenue par des informations en provenance de Grèce, où le gouvernement s'est accordé avec les créanciers sur les points principaux d'un nouveau paquet d'économies. La troïka (FMI, BCE et Commission européenne) a fait état de sa satisfaction face aux progrès accomplis par les Grecs.

En cours de séance, le SMI a inscrit un nouveau plus haut de l'année à 6486,52 points. Les intervenants ont parlé d'ambiance toujours positive, malgré une volatilité élevée. Les valeurs de l'horlogerie, des assurances et sensibles à la conjoncture ont encore gagné du terrain alors que, sur la fin, les poids lourds défensifs ont limité leurs pertes.

Richemont a lancé un avertissement positif sur bénéfice, que l'action a salué par un gain de 5,2%. Dans son sillage, Swatch a gagné 3,3%. Givaudan (-1,1% à 909,5 francs) a fini lanterne rouge du SMI.

Informations positives de Grèce

Les assurances ont profité des informations positives de Grèce: Bâloise a gagné 1,45, Zurich 0,9%, Swiss Re 1% et Swiss Life 1,15%. Quelques cycliques comme Nobel Biocare ( 6,1%), Adecco ( 2,4%), Sonova ( 1,9%), Holcim ( 1,3%) et Sika ( 1,1%) ont profité de perspectives conjoncturelles un peu moins sombres.

L'action UBS a fini sur un gain de 0,95 à 10,59 francs. Credit Suisse a gagné 1,6% et Julius Bär 0,1%. Les poids lourds défensifs Roche (-1,0%), Novartis (-0,4%) et Nestlé (-0,7%) ont empêché le SMI de monter plus nettement. Les courtiers parlent de prises de bénéfices. Actelion a perdu 0,3%, Logitech 0,4% et SGS 0,2%.

Sur le marché élargi, Komax a perdu 3,5% après de premiers chiffres semestriels provisoires faisant état d'un net recul des ventes, de l'EBIT et du bénéfice de groupe.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!