Marchés: La Bourse suisse finit en progression

Actualisé

MarchésLa Bourse suisse finit en progression

Zurich a clôturé en hausse de 0,65% vendredi, assez loin toutefois de son plus haut niveau du jour. Londres, Paris et Francfort ont fini en baisse.

Au lendemain de la pause de l'Ascension, la Bourse suisse a nettement progressé vendredi, tout en finissant cependant sous les plus hauts du jour. Le Swiss Market Index (SMI) est monté jusqu'à près de 9190 points en matinée, avant de voir ses gains s'effriter.

Le fléchissement s'explique par le recul des autres places européennes et de Wall Street en début de séance. Ces marchés étaient restés ouverts jeudi et avaient nettement progressé, alors que la Bourse suisse était fermée et avait donc un besoin de rattrapage.

Les données américaines du jour ont accentué quelque peu la tendance à perdre du terrain et ont fait baisser le SMI sous 9100 points, pour finir un peu en dessus de cette barre. L'indice de confiance des consommateurs publié par l'Université de Michigan a reculé de manière inattendue en mai. La production industrielle a reculé pour le cinquième mois d'affilée en avril, alors qu'on attendait au pire une stagnation.

Le SMI a fini sur un gain de 0,65% à 9109,92 points. Sur une semaine, il a gagné un petit 0,2%. Le SLI a terminé vendredi en hausse de 0,66% à 1362,64 points et le SPI a gagné 0,68% à 9270,81 points. Sur les trente «blue chips», 22 ont progressé et huit reculé.

Spéculations autour des banques

En tête des gagnants, Clariant a pris 4,9%. Il est suivi par Richemont ( 2,8%), Barclays et Bernstein ayant tous deux confirmé «buy» pour le groupe d'articles de luxe.

Julius Baer ( 1,9%) était encore en tête en matinée, avec un gain de plus de 4%. Les spéculations de rachat continuent autour de la banque privée zurichoise et de la branche dans son ensemble.

L'amende que Julius Baer devra payer pour se dépêtrer du conflit fiscal américain pourrait être moins salée que prévu. L'institut publiera par ailleurs des chiffres sur quatre mois mardi. Avant cela, Morgan Stanley a revu ses données et à un peu relevé l'objectif de cours à 48 francs, pour une recommandation stable à «equalweight».

Roche ( 1,8%) fait aussi partie des gros gagnants du jour. Le géant pharmaceutique bâlois a publié jeudi des données positives sur deux nouveaux médicaments pour traiter le cancer du poumon. Les analystes ont été impressionnés et ils s'attendent à une homologation rapide du candidat MPDL3280A aux Etats-Unis et en Europe, et saluent les données sur Alectinib.

Les autres gagnants sont Lonza ( 1,7%), Adecco ( 1,8%) et Sika ( 1,7%). Adecco a annoncé que la société d'investissement Artisan Partners a nettement augmenté sa participation au capital.

Syngenta recule

Dans le camp des perdants, Syngenta (-0,8%) et Swiss Life (-0,6%) ont le plus reculé. Sur la semaine, Swiss Life affiche cependant un petit gain, après ses chiffres trimestriels de mardi dernier.

Swatch (-0,5%) et Transocean (-0,4%) ont aussi perdu du terrain, tout comme UBS (-0,2%), ce dernier après avoir évolué dans le vert une grande partie de la séance. Les incertitudes continuent à peser sur la grande banque dans l'attente de l'annonce d'un accord avec la justice américaine dans l'affaire des manipulations des devises.

Sur le marché, Panalpina, hors dividende de 2,75 francs, a reculé de 2% ou 2,60 francs. Dufry a gagné 1,4%, profitant probablement des bons chiffres trimestriels de World Duty Free, que le groupe bâlois est en train de reprendre. Gategroup a bondi de 4,8%, sans information spécifique.

Bobst a fini en recul de 0,6%. Mercredi soir, le groupe vaudois avait annoncé une prise de participation majoritaire dans une entreprise italienne, Nuova Gidue, avec option pour une reprise complète. (ats/afp)

Ton opinion