Actualisé 16.10.2008 à 19:20

Crise financièreLa Bourse suisse pique du nez en fin de séance

Comme la veille, et comme les autres places européennes, la Bourse suisse a de nouveau piqué du nez en fin de séance jeudi.

Sur la journée, l'indice Swiss Market Index (SMI) de ses 20 valeurs vedettes a perdu 3,26% ou 192,64 points, à 5718,53 points.

L'indice Swiss Leader Index (SLI/30 valeurs, dont celles du SMI) a pour sa part lâché 4,39% à 818,71 points, et l'indice élargi Swiss performance Index (SPI) 4,24% à 4708,01 points.

L'annonce d'un paquet Confédération-BNS pour renforcer le système financier a soutenu les cours et contribué à une reprise en matinée. En début d'après-midi, sur des espoirs de baisse des taux aux USA, les indices sont même passé dans le vert. Mais les craintes de récession ont toutefois repris le dessus vers la fin et fait chuter les cours.

Les investisseurs tablent désormais sur une récession sérieuse. Dans un premier temps, la modération de l'inflation aux USA avait été bien accueillie, faisant espérer une baisse des taux, mais les chiffres de la production industrielle et le «désastreux» indice Philly (indice de Philadelphie) ont remis les craintes de récession au centre des préoccupations.

UBS et CS en point de mire

L'attention des investisseurs s'est naturellement portée sur les actions des deux grandes banques suisses après l'annonce de mesures communes de la Confédération et de la BNS. Elles prévoient un renforcement de 6 milliards francs des fonds propres de l'UBS et ses crédits pourris seront parqués dans une société ad hoc pour 60 milliards de dollars.

Le CS a pour sa part choisi une augmentation de capital de 10 milliards de francs récoltés auprès d'investisseurs privés, en l'occurrence un fonds souverain qatari, renonçant à l'aide de l'Etat. La banque a par ailleurs annoncé une perte de 1,3 mrd francs pour le 3e trimestre.

L'évolution de ces titres a été très volatile. UBS a terminé en baisse de 4,9% à 19,09 francs et Credit Suisse de 0,9% seulement à 45,50 francs.

Dans les blue chips, OC Oerlikon (-13,9% à 113,60 francs), Petroplus (-10,4% à 27,50 francs) et Nobel Biocare (-9,6% à 19,99 francs) ont le plus souffert. Syngenta a perdu 9,3% à 168,00 francs.

Du côté des poids lourds du SMI Roche (-0,8% à 159,00 francs) a réussi à contenir les pertes, alors que Novartis (-2,0% à 53,15 francs) et Nestlé (-2,3% à 40,92 francs) ont plus nettement fléchi. Ciba (inchangée à 46,30 francs) est le seul blue chip à ne pas avoir perdu de terrain.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!