Marchés: La Bourse suisse presque à l'équilibre
Actualisé

MarchésLa Bourse suisse presque à l'équilibre

A l'issue d'une séance indécise, Zurich a clôturé presque à l'équilibre à la veille du week-end pascal. Francfort est restée indécise, tandis que Paris et Londres ont fini dans le vert.

L'indice Swiss Market Index (SMI) de ses 20 valeurs vedettes a cédé jeudi 0,07% ou 6,66 points par rapport à la veille, à 9130,60 points. Le Swiss Leader Index (SLI/30 titres dont ceux du SMI) a pris un minuscule 0,01% à 1362,22 points, tout comme l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) qui boucle cette semaine tronquée à 9144,53 points. Le marché zurichois sera fermé jusqu'à mardi prochain, Fêtes de Pâques obligent.

Le franc pour sa part a continué à se renforcer face à l'euro, temporairement redescendu jeudi sous 1,04 franc. La devise européenne, tombée momentanément sous la parité après la décision de la BNS du 15 janvier d'abandonner son taux plancher à 1,20 franc, était remontée à 1,08 franc le 19 février, mais se retrouve depuis sur une pente descendante.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont nettement baissé à la surprise des analystes, tout comme le déficit commercial en février. Mais ces deux éléments n'ont quasiment pas eu d'effet sur les cours. Les commandes industrielles aux Etats-Unis ont connu un rebond inattendu en février après six mois consécutifs de baisse.

Le compte-rendu de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) qui a fait état d'un «optimisme prudent» dans une reprise économique «graduelle» de la zone euro, n'a pas fait non plus bouger beaucoup les cours. A la Bourse suisse, il a été surtout question de Sika et Holcim.

Nouvel épisode Sika

Nouvel épisode pour Sika: les fonds d'investissement Cascade et Gates Foundation ont fait appel de la décision de la Commission des OPA (COPA). Cette dernière avait confirmé mercredi soir que le groupe français Saint-Gobain n'avait pas besoin de lancer une offre publique d'achat pour acquérir la participation de 16,5% des héritiers du fabricant de produits chimiques pour le bâtiment.

L'action du groupe de spécialités chimiques a perdu un peu de terrain en début de matinée, avant de virer au vert et de terminer en hausse de 0,5%.

Holcim (-0,2%) a fini presque inchangé. La priorité va à la fusion avec le français Lafarge. Le cimentier saint-gallois est ouvert à l'idée qu'Eurocement, détenu par l'homme d'affaires russe Filaret Galtchev siège au conseil d'administration de la future entité fusionnée LafargeHolcim, comme l'a indiqué dans une interview le président d'Holcim, Wolfgang Reitzle.

Les avancées les plus importantes en pourcentage ont été effectuées par Zurich Insurance ( 0,9%) et le groupe alimentaire Aryzta ( 0,9%). Aryzta avait perdu bien du terrain en début de semaine après avoir annoncé son intention de racheter le fabricant français de produits surgelés Picard.

Swisscom a progressé de 0,8%. Le groupe de télécommunications a pris une participation de 9% dans la société de logiciels bancaires Finnova. La chimique Clariant a pris 0,4%. Aux financières, les deux grandes banques UBS ( 0,4%) et Credit Suisse (-0,8%) ont présenté un tableau contrasté en clôture.

Les poids lourds pharma Roche (-0,3%) et Novartis (-0,4%) ont fait pression sur l'ensemble du marché, une tendance que Nestlé ( 0,1%) n'a pas vraiment pu compenser. Adecco (-1,0%) a également terminé dans le rouge. Sonova (-0,6%) a pâti d'un commentaire négatif de Bernstein. La banque s'attend à des résultats annuels décevants et à des faibles perspectives pour l'exercice 2015/2016.

Francfort prudente, Paris et Londres en hausse

La Bourse de Francfort a préféré rester prudente jeudi, avant le week-end prolongé de Pâques, qui l'empêchera de réagir en temps réel aux chiffres de l'emploi américain attendus vendredi. Le Dax a reculé de 0,28% à 11'967,39 points. L'indice des trente valeurs vedettes a ainsi effacé ses gains de la veille, lorsqu'il avait engrangé 0,29%. De son côté, le MDax des valeurs moyennes a terminé à l'équilibre (0,09% à 20'859,54 points).

La Bourse de Paris a gagné du terrain jeudi (0,24%), au terme d'une séance peu animée avant un week-end prolongé pour Pâques et à la veille de la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain. L'indice CAC 40 a pris 11,92 points à 5074,14 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,7 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,57%.

La Bourse de Londres a terminé jeudi en hausse, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant pris 23,96 points ou 0,35% par rapport à la clôture de la veille, à 6833,46 points. (ats/afp)

Ton opinion