Actualisé 19.03.2013 à 18:04

MarchésLa Bourse suisse termine en baisse

Les craintes autour de l'évolution de la situation à Chypre ont encore pesé sur les marchés mardi et la Bourse suisse a terminé au plus bas du jour.

Le SMI a cependant moins souffert que les autres indices européens, grâce à son caractère défensif et notamment à ses poids lourds pharma Novartis et Roche.

En début d'après-midi, le SMI avait réussi à se hisser dans le vert, après des données sur le marché immobilier américain meilleures que prévu. En fin de séance, les événements à Chypre ont à nouveau pesé sur l'ambiance. Selon une rumeur, le ministre chypriote des finances devait présenter sa démission, alors que divers députés du parti gouvernemental avaient fait savoir qu'ils voteraient contre la taxe sur les dépôts bancaires.

Dans cet environnement, le SMI a terminé en baisse de 0,52% à 7789,60 points, juste en dessus de son plus bas du jour à 7777,83. Le SLI a perdu 1,01% à 1175,02 points et le SPI 0,55% à 7220,40 points. Sur les 30 blue chips, 25 ont reculé, quatre ont progressé et un est resté stable.

Richemont a pris la lanterne rouge avec un recul de 4,3% à 76,10 francs. Comme la veille, en raison des incertitudes autour de Chypre, les bancaires ont souffert: UBS a perdu 2,9%, Credit Suisse 2,6% et Julius Bär 1,2%. Aux assurances, Swiss Re a cédé 0,5%, Swiss Life 0,9% et Zurich 1,0%.

Après la publication de ses résultats annuels, Bâloise a perdu 1,1%. Le bénéfice a augmenté nettement en 2012, mais celui de 2011 avait été plombé par des effets négatifs non récurrents. Les analystes ont notamment jugé décevant le nouvel objectif de rendement des fonds propres et le fait que l'assureur ne versera pas de dividende extraordinaire.

Aux cycliques, Clariant a reculé de 1,7%. Adecco a en revanche gagné 0,6%.

Poids lourds

Les poids lourds pharma Novartis et Roche ont gagné respectivement 1,1% et 0,6%. Nestlé a en revanche perdu 0,4% après avoir noté dans le vert également. Après ses chiffres, Swiss Prime Site a gagné 0,3%.

Sur le marché élargi, plusieurs sociétés ont publié leurs chiffres. Forbo (-3,23%) a en bonne partie comblé les attentes des analystes, alors que Partners Group ( 4,4%) les a clairement dépassées. Newron, qui a nettement augmenté ses liquidités fin 2012, a reculé de 0,1%

Meyer Burger a reculé de 7,5%. Selon des rumeurs, la Chine serait sur le point de réduire les subventions à l'industrie solaire locale, grosse cliente de l'entreprise helvétique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!