Actualisé 13.07.2007 à 16:47

La Bourse suisse termine en hausse

Zurich - La Bourse suisse a terminé en hausse vendredi.

A la clôture, l'indice SMI (Swiss Market Index) de ses 25 valeurs vedettes gagnait 0,14% ou 13,23 points à 9261,74 points.

Le SLI (Swiss Leaders Index) a lui grimpé de 0,28% à 1428,67 points. Quant à l'indice élargi du SPI (Swiss Performance Index), il a progressé de 0,12% à 7574,38 points.

Le marché suisse des actions a clôturé juste en zone positive. Il est resté dans le vert tout au long de la séance, mais a perdu un peu de sa hauteur après la publication de deux indicateurs moins bons que prévu aux Etats-Unis.

Nouveau revers pour Novartis

Le marché a manqué d'impulsions et de vigueur. Il était pénalisé aussi par Novartis (-1,3% à 66,00 francs). Dans les milieux boursiers, on explique le mouvement par les deux coups successifs que son pipeline de médicaments a subi cette semaine.

Le mouvement a cette fois été déclenché par la décision d'Idenix, un partenaire américain, d'arrêter la recherche sur un médicament expérimental destiné à traiter l'hépatite C, après consultation de la FDA. En début de semaine, Antisoma, un autre partenaire, avait déjà annoncé l'échec des tests cliniques intermédiaires d'un nouveau médicament.

Roche (&0,2 à 216,60 francs) présentera, comme Novartis, ses chiffres intermédiaires la semaine prochaine. La spécialisation du groupe dans les médicaments oncologiques est un succès. Un deuxième pilier, les activités de diagnostic, est promu à un grand avenir.

Swatch (P &2,9% à 360,00 francs) et Richemont (&1,8% à 76,90 francs) dominaient les blue chips. UBS a certes rayé Richemont de son «European Top 20 List», mais HSBC a aussi relevé l'objectif de cours de l'action à 81 (78) francs. De plus, les déclarations des responsable au séminaire des investisseurs de Moscou ont stimulé le cours de l'action.

Les bancaires se retrouvaient également dans le haut du tableau. Les cours sont cependant toujours à la traîne par rapport rapports à leurs précédents sommets, relativisait un courtier. Julius Bär prenait 2,6% à 90,00 francs, Credit Suisse 1,0% à 89,40 francs et UBS 0,9% à 73,70 francs.

Rumeurs dans les assurances

Parmi les assurances, la Bâloise a fait preuve d'une certaine vigueur (&0,7% à 119,80 francs). Dans les milieux boursiers, on relève que la compagnie est au nombre des 62 sociétés susceptibles d'être rachetées selon une étude de Citigroup consacrée la stratégie boursière en Europe. Swiss Life (&0,3% à 376,50 francs) a également été citée au chapitre des cibles potentielles de rachat.

Sur le marché élargi, Ems-Chemie gagnait 1,0% après la publication de ses résultats semestriels. Le chiffre d'affaires correspondait aux estimations, mais l'EBIDTA et l'EBIT ont légèrement déçu les attentes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!