Marchés : La Bourse suisse termine en hausse de 1,46%
Actualisé

Marchés La Bourse suisse termine en hausse de 1,46%

La Bourse suisse a poursuivi son rebond mercredi. A la clôture, l'indice vedette SMI progressait de 1,46% par rapport à la veille pour s'établir à 5528,52 points.

L'indice élargi SPI gagnait lui 1,57% à 5049,37 points. Les minutes de la dernière séance de la Fed, publiées mardi soir, ont relancé les espoirs d'un nouveau plan de soutien à l'économie américaine et cela a entraîné une ouverture positive à Wall Street, qui est venue encore conforter le bon sentiment sur les marchés.

Les données américaines du jour ont ouvert le bal d'une série d'indicateurs attendus d'ici la fin de la semaine. On attend surtout, vendredi, les chiffres officiels du chômage en août. Ces données sont considérées comme décisives pour que, le cas échéant, la Fed décide de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Les cycliques ont eu les faveurs des investisseurs: Lonza a grimpé de 6%, Adecco de 4,4% et Holcim de 4,2%, cette dernière soutenue par un relèvement de recommandation à «buy» de «hold» par Jefferies. Logitech a gagné 3,6%, Clariant 3,5%, Kühne Nagel 3,8% et Geberit 3,4%.

SGS ( 2,5%) a également gagné du terrain après l'annonce de la reprise de l'américaine ETC, spécialisée dans les contrôles techniques de véhicules et gaz d'émission. Cette petite entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de quelque 10 millions de dollars en 2010.

Financières et assurances en verve

Transocean a gagné 0,7%. Lors d'une présentation d'entreprise, le groupe de forages pétroliers en haute mer a fait état d'une amélioration de l'environnement, sans que le cours de l'action n'en profite vraiment.

Les financières ont aussi bien avancé: UBS a gagné 2,1%, Julius Baer 2,4% et Credit Suisse un peu moins (1,3%). Aux assurances, ZFS a gagné 2,8%, Swiss Life 3,6% et La Bâloise 2,7%. La veille, La Bâloise avait reculé après ses chiffres semestriels.

Nestlé ( 0,8%) a fait moins bien que la moyenne, mais terminant tout de même en zone verte. Les chiffres semestriels de L'Oréal, dans lequel Nestlé détient une grosse participation, ont déçu. Les poids lourds pharma Novartis ( 1,1%) et Roche ( 1,6%) ont aussi fait un peu moins bien que le marché d'ensemble.

Givaudan (-0,2%) a cédé un peu de terrain. Pourtant, lors d'une conférence d'investisseurs, le CEO Gilles Andrier a dit ne voir aucun signal alarmant d'un éventuel prochain recul de la demande.

(ats)

Ton opinion