Actualisé 04.07.2011 à 17:03

La Bourse suisse termine en légère hausse

C'est une progression infime sur laquelle a bouclé la bourse suisse.

La Bourse suisse a terminé lundi sur une note quasiment stable, après une séance relativement atone. A la clôture, l'indice vedette SMI progressait de 0,13% pour atteindre 6245,78 points. L'indice élargi SPI affichait lui une hausse de 0,24% à 5746,75 points.

Les nouvelles des entreprises tout comme les données macroéconomiques ont fait défaut. Les marchés américains sont fermés pour la fête nationale, ce qui a incité nombre d'investisseurs à rester sur la touche. Les bancaires et Novartis ont pesé sur l'évolution du SMI.

UBS (-0,7%) et Credit Suisse (-0,4%) ont perdu du terrain mais atténué leurs pertes en fin de séance. Merrill Lynch a, dans le cadre d'une étude sectorielle européenne, mis en garde contre les éventuelles déceptions en matière de bénéfices. Les analystes ont réduit leurs prévisions et dans la foulée les objectifs de cours.

Julius Baer ( 1,8%) a par contre bénéficié de l'engouement des investisseurs. Aux assurances, Swiss Re a pris 1,3%, ZFS 0,2% et Swiss Life 1,1%. Les résultats des tests européens de résistance ont eu peu d'impact pour la branche.

Lonza ( 3,2%) s'est retrouvé sur le devant de la scène, porté par les mesures d'économie annoncées la semaine dernière pour sauvegarder le site de Viège. Actelion ( 1,1%) a également connu une évolution positive.

Cycliques devant

Les valeurs cycliques se sont retrouvées dans le peloton de tête. SGS a pris 1,6% et Geberit 1,3%. Nobel Biocare ( 1,6%) devrait avoir un nouveau président du conseil d'administration en la personne de Michel Orsinger, actuellement CEO de Synthes (-0,3%).

ABB s'est apprécié de 0,5%. Le groupe technologique a racheté le suédois Lorentzen & Wettre, spécialisé dans la fabrication d'équipements de contrôle de qualité et l'optimisation de procédés dans le domaine des pâtes et papiers, pour 119 millions de dollars.

Les poids lourds Roche (inchangé), Novartis (-0,3%) et Nestlé ( 0,2%) ont évolué de manière contrastée. Nestlé négocie actuellement l'acquisition du confiseur chinois Hsu Fu Chi International.

Du côté des perdants, on trouvait aussi Givaudan (-0,5%). Citigroup a abaissé la recommandation à «hold» de «buy». Logitech a lâché 2,8% sur des spéculations de réduction des prévisions 2011/12. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!