Marchés : La Bourse suisse termine sur une note stable

Actualisé

Marchés La Bourse suisse termine sur une note stable

L'indice SMI était en léger recul, mardi, à la Bourse suisse, qui est restée stable dans l'ensemble.

La Bourse suisse a de nouveau terminé sur une note stable mardi, après une séance indécise et sans direction. A la clôture, l'indice vedette SMI reculait de 0,04% par rapport à la veille pour s'établir à 6243,01 points.

L'indice élargi SPI perdait pour sa part 0,11% à 5740,61 points. Au lendemain d'une journée fériée aux Etats-Unis, Wall Street n'a pas donné d'indications claires à l'ouverture, faisant du surplace. La majorité des blue chips ont terminé dans le rouge, alors que Novartis et Nestlé ont freiné la baisse.

Après la forte reprise de la semaine dernière, la consolidation est compréhensible, selon des intervenants. Le spectre de la faillite de la Grèce s'étant éloigné, le marché cherche à nouveau une orientation.

Novartis ( 0,5%) a profité de l'annonce de résultats concluants pour son médicament Afinitor dans le traitement du cancer du sein à un stade avancé et va déposer une demande d'homologation à la fin de l'année. Afinitor devrait être bientôt un «blockbuster», selon des analystes, qui lui prédisent un chiffre d'affaires potentiel de 1,5 milliard de dollars.

Roche (-0,9%) a en revanche cédé du terrain. Le groupe bâlois subit toujours le contrecoup du revers essuyé la semaine dernière aux Etats-Unis par l'anti-cancéreux Avastin. Actelion a perdu 2,5%, sans doute sur des prises de bénéfices.

Swatch et Richemont devant

Les bancaires ont été pénalisées par les dernières informations sur la Grèce. UBS a perdu 1%, Credit Suisse 0,9%, Julius Baer 0,6%. Standard & Poor's (S&P) a estimé lundi que le plan européen pour la Grèce pourrait constituer un défaut de paiement.

HSBC et Vontobel ont abaissé leur objectif de cours pour Givaudan (-1,4%), en raison notamment de la hausse du franc. Logitech (-4%), Clariant (-2,3%) et Holcim (-1,7%) ont également affiché des reculs très supérieurs à la moyenne du marché.

Swisscom ( 0,2%) a en revanche été tiré par Deutsche Bank et Nomura, qui ont recommandé le titre à l'achat. La Deutsche Bank estime que Swisscom atteindra ses objectifs annuels et a du potentiel pour des acquisitions.

Richemont( 2,1%), Swatch ( 2%), SGS ( 1,2%) et Nestlé ( 0,7%) ont également eu les faveurs des investisseurs. SGS, qui ouvrira, comme toujours, la saison des résultats la semaine prochaine, a bénéficié de l'attente de bons chiffres semestriels, selon un analyste.

(ats)

Ton opinion