Marchés: La Bourse suisse toujours orientée à la baisse
Actualisé

MarchésLa Bourse suisse toujours orientée à la baisse

Zurich a continué à céder du terrain mardi, dans l'attente de nouveaux développements dans la bataille budgétaire américaine.

A la clôture, l'indice vedette SMI lâchait 0,76% par rapport à la veille pour tomber à 7828,24 points.

L'indice élargi SPI perdait lui 0,70% à 7450,45 points. Nombre de courtiers s'attendent cependant à un accord de dernière minute, qui permettrait de lever la menace d'un défaut de paiement des Etats-Unis le 17 octobre.

Incertitudes

Dans cet environnement incertain, les investisseurs ont été tentés de vendre des actions. En Suisse, Nestlé et Novartis ont pesé sur le SMI, qui n'a pas réussi à refranchir la barre des 7900 points en séance.

La paralysie de l'administration américaine a privé les investisseurs de points d'ancrage pour évaluer la situation économique. Les chiffres de la balance commerciale en août, qui étaient attendus ce mardi, n'ont pas été publiés. En l'absence de données macroéconomiques, les investisseurs devraient se tourner vers les chiffres d'entreprises.

Le poids lourd défensif Novartis (-1,3%) a pesé sur le SMI. L'action du groupe bâlois a souffert d'une rétrogradation à «neutral» de «overweight» et de l'abaissement de l'objectif de cours à 74 de 78 francs par JPMorgan. Roche a perdu 0,9%.

Nestlé (-0,8%) n'a pas échappé à la tendance. Dans une étude sectorielle, Berenberg a réduit l'objectif de cours des actions Nestlé, Unilever et Danone. Les analystes ont pointé une série d'informations négatives pour la branche, notamment l'affaiblissement de la croissance dans les pays émergents et les effets défavorables des cours des devises.

Givaudan lanterne rouge

Le plus gros perdant du jour est Givaudan (-2,1%). Exane BNP Paribas a réduit sa recommandation à «neutral» de «outperform» et HSBC a confirmé «underweight», tout en relevant légèrement l'objectif de cours. Après la récente progression, le titre n'a pratiquement plus de potentiel de hausse, selon Paribas. Givaudan publie ses chiffres d'affaires sur neuf mois jeudi. D'autres cycliques comme Sonova (-0,8%) et Syngenta (-0,5%) sont passées inaperçues.

Dans le camp des gagnants, Adecco s'est signalé avec un gain de 1,1%. D'autres comme Geberit ( 0,3%) et Sika ( 0,2%) ont aussi progressé. La défensive Swisscom a pris 1,0%. La Deutsche Bank a confirmé l'objectif de cours et la recommandation «buy» et estimé que l'action du géant bleu a un potentiel de hausse de près de 8%.

Aux bancaires, seule Julius Baer ( 0,9%) a gagné du terrain. UBS a perdu 0,2% et Credit Suisse 0,7%.

Londres termine en baisse

La Bourse de Londres a clôturé en baisse mardi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant perdu 71,45 points, soit 1,11% par rapport à la clôture de lundi, à 6365,83 points.

Francfort sur la réserve

La Bourse de Francfort est restée sur la réserve mardi, ne parvenant à trouver de source de dynamisme, alors que les blocages politiques de Washington inquiètent les marchés mondiaux.

Evoluant légèrement dans le rouge quasiment sur toute la séance, l'indice vedette Dax, déjà en baisse la veille, a encore reculé de 0,42% à 8555,89 points. L'indice des valeurs moyennes MDax a lui limité son repli à 0,13% à 15'089,76 points.

Paris frileux

La Bourse de Paris s'est une nouvelle fois montrée frileuse mardi (-0,77%) alors que persistent aux Etats-Unis le blocage sur le budget et la paralysie partielle de l'Etat américain.

L'indice CAC 40 a perdu 32,05 points à 4133,53 points, dans un volume d'échanges faible de 2,3 milliards d'euros, après avoir terminé à l'équilibre la veille. (ats/afp)

Ton opinion